L’an deux pour les Incroyables Comestibles de Victoriaville

MOUVEMENT. Lancé le 22 avril 2015 lors du Jour de la Terre, les Incroyables Comestibles de Victoriaville entreprend sa deuxième année avec, en tête, différents objectifs, notamment celui de doubler les espaces comestibles.

Ce mouvement encourage le jardinage urbain et le partage des récoltes, mettant de l’avant des valeurs d’autonomie alimentaire et de solidarité.

«Les Incroyables Comestibles sont un mouvement citoyen mondial visant une plus grande autonomie alimentaire, une alimentation saine et la solidarité. Il invite les gens à créer leur potager ou tout espace comestible, puis à partager les surplus de légumes, fruits, fines herbes et noix avec la communauté, avec leurs voisins, les passants», a expliqué Guylaine Martin.

«C’est tout à fait gratuit, altruiste, a-t-elle ajouté. On cultive sans attente et on espère que les gens cueilleront les légumes qu’on produit pour eux.»

Le mouvement des Incroyables Comestibles ne possède aucune permanence, aucun président. «Il est propulsé par des citoyens qui s’impliquent à coordonner le mouvement. Nous sommes des bandes de passionnés, a souligné Mme Martin. On veut qu’il y ait de plus en plus de potagers en ville.»

Une bonne première année

Les «incroyables citoyens» impliqués dans le mouvement se disent satisfaits de la première année d’activité.

Jusqu’ici une trentaine d’espaces comestibles ont été répertoriés. «Mais certaines ne le sont pas, car les gens ne sont pas obligés de s’inscrire. Il s’agit d’un mouvement libre», a précisé Guylaine Martin.

Parmi ces espaces comestibles, on note les initiatives de la Ville, soit le potager du réservoir Beaudet et du Jardin des rendez-vous à l’intersection de la rue Notre-Dame Est et du boulevard Labbé Sud.

Les Incroyables Comestibles ont tenu différentes activités au cours de leur première année, collaborant au Jardin des rendez-vous, apportant leur aide au démarrage d’un premier potager à la Maison des femmes

Ils ont proposé un atelier de fabrication d’un bac de culture, en plus de faire sentir leur présence au Grand pique-nique vert et au Marché en plein air.

Le mouvement a développé différents outils, dont un site web avec une cartographie identifiant les espaces comestibles et un calendrier d’événements.

Il assure une présence sur les médias sociaux. Il a aussi créé un logo. «Nous avons notre signature et notre couleur», a souligné Alexandre Guilmette.

Les Incroyables Comestibles ont produit un dépliant d’information et une affichette invitant les citoyens à se servir à partir des espaces comestibles. «Les gens ne sont pas habitués à cueillir gratuitement, a observé Francine Rainville. Il faut souvent insister. C’est une mentalité à changer.»

Soirée d’information

Le lancement officiel de la saison 2016 des Incroyables Comestibles se fera lors d’une soirée d’information le 21 avril dès 19 h à la salle de groupement du cégep de Victoriaville.

La population y est conviée pour en apprendre davantage sur ce mouvement citoyen. «Cette année, on veut doubler le nombre d’espaces, on vise plus de 50 espaces comestibles bien identifiés avec affichage», a confié Alexandra Ferron.

Le mouvement propose aussi son aide à l’implantation d’un espace comestible. «Nous sommes là pour les gens ayant besoin d’un coup de main. En fait, on veut leur apprendre à pêcher, leur montrer comment jardiner pour qu’ils deviennent autonomes, qu’ils soient capables de s’occuper de leurs jardins pour ensuite partager à la fin de l’été le surplus de leurs récoltes», a expliqué la jeune femme.

Les Incroyables Comestibles apportent aussi leur aide, sur demande, à la construction de bac de culture.

De plus, en collaboration avec le Comité d’accueil international des Bois-Francs, le groupe compte aider deux familles immigrantes dans l’aménagement d’un premier potager.

Encouragement de la Ville

«Nous encourageons ces initiatives de partage qui ne coûtent pas grand-chose. Suffit d’y mettre du cœur, d’avoir un peu le pouce vert et ensuite de partager», a commenté le maire de Victoriaville, André Bellavance.

«Je souhaite que 2016 soit une année fructueuse», a-t-il dit, en conférence de presse.

Le maire en a profité pour faire savoir qu’on retrouvera des bleuets cette année derrière le Carré 150, sans compter les pots au centre-ville qui offriront gratuitement des aliments comestibles.

Présent dans plusieurs pays

Le mouvement des Incroyables Comestibles a vu le jour en 2008 à Todmorden en Angleterre. «Lors d’une crise financière, des gens, réunis dans un café, ont convenu qu’une bonne solution serait de créer l’abondance alimentaire comestible entre eux à partir du partage», a fait savoir Alexandre Guilmette.

Ce modèle, devenu une référence en Europe, a été imité, de sorte qu’aujourd’hui, le mouvement s’est étendu dans plus de 25 pays.

Au Québec, outre Victoriaville, on retrouve les Incroyables Comestibles à Sherbrooke, Trois-Rivières, Québec et Saint-Élie-de-Caxton, notamment.

Pour obtenir davantage d’informations, on peut consulter le www.icvicto.org.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des