Un premier Séminaire pour parler sécurisation alimentaire

Par heleneruel

ALIMENTATION. Pour parler d’économie sociale et d’initiatives en sécurisation alimentaire, des quatre coins du Québec une soixantaine de personnes se sont donné rendez-vous à Victoriaville, conviés par le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA), un des trois centres de recherche du cégep de Victoriaville.

Les participants provenaient de diverses sphères, des chercheurs, des réseaux d’économie sociale, des gens de ministères, du monde municipal.

Directeur du CISA, Simon Dugré a campé le contexte de ce premier séminaire en disant qu’il existe au Québec, beaucoup d’activités d’économie sociale visant à produire, à transformer et à distribuer des denrées alimentaires.

Mais ces initiatives sont isolées et les «bons coups» en ces domaines ne sont pas connus, a-t-il poursuivi. Il n’existe aucun réseau, aucune plateforme, permettant de les partager.

Le seul titre du Séminaire «L’économie sociale et les initiatives en sécurité et souveraineté alimentaire au Québec : mieux se connaître pour construire ensemble», révèle le vœu du CISA et de ses partenaires organisateurs.

M. Dugré a noté que la journée d’échanges visait d’abord à faire l’état des lieux, à publiciser certaines initiatives, à cerner les besoins de financement de ces entreprises d’économie sociale. «Il nous faut aussi trouver les moyens d’assurer leur pérennité.»

Avec l’abolition d’instances régionales, plusieurs sources de financement ont disparu, a également noté Simon Dugré.

Au cours de la journée, le CISA a pu présenter un projet d’économie sociale auquel il a œuvré avec la MRC d’Argenteuil. Celle-ci a confié à un organisme d’insertion sociale la mise en culture de terres qu’elle possédait. Avec la collaboration d’Emploi Québec, le travail de culture permet tout à la fois l’insertion par le maraîchage et la fourniture de légumes à la banque alimentaire.

Simon Dugré dit que le Séminaire s’est tenu à Victoriaville parce qu’il y a un terreau fertile pour faire germer d’autres initiatives en sécurisation alimentaire. «Il faut sortir de la planète Montréal!»

Il évoque d’abord ces jeunes qui se forment à l’agriculture et à la mise en marché au Cégep. Et il y a, dans la collectivité victoriavilloise, des initiatives comme le Marché de solidarité Victoriaville et la Balade gourmande. «On pourrait aussi travailler avec la Ville de Victoriaville pour développer de nouveaux projets.»

Pour organiser le Séminaire, le CISA s’est associé des partenaires avec lesquels il a l’habitude de travailler, comme les Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS) et le Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) de l’UQAM. Le Réseau pour une alimentation durable et le Chantier de l’économie sociale se sont joints à l’organisation.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des