Raymond Perreault et Francine Bolduc honorés par la communauté d’affaires de Warwick

HOMMAGE. La communauté d’affaire warwickoise a répondu à l’appel de l’Association des gens d’affaires de Warwick (AGAW) en se rassemblant, mercredi soir, à l’aréna Jean-Charles-Perreault, pour rendre hommage aux personnalités d’affaires 2015, Raymond Perreault et Francine Bolduc de l’entreprise Botatera Artistes paysagistes, anciennement les Serres Perreault.

Soixante-douze convives ont pu entendre les différents témoignages et assister à la remise du prix Hommage Georges-E.-Ling rappelant cet homme qui, en 1931, a fondé les Industries Ling, aujourd’hui WestRock, et qui emploie 400 personnes.

Le président de l’AGAW, François Vachon, a dirigé la soirée en tant que maître de cérémonie. «Ce prix, on ne l’attribue pas à n’importe qui. Ce n’est pas tout d’être en affaires, on se doit d’être impliqué», a-t-il dit, d’entrée de jeu, avant de rappeler les débuts précoces de Raymond Perreault dans le monde horticole. «Dès l’âge de 8 ans, il voulait cultiver les plantes et les légumes. Il a mis son rêve à exécution à 16 ans. Tout n’a pas toujours été facile cependant, a-t-il relaté. Comme en 2010, année du décès de son frère Réal, son bras droit. Mais il faut se relever. Et en 2015, les Serres Perreault sont devenues Botatera Artistes paysagistes.»

Par la suite, tour à tour, après chacun des services du repas, le président de l’AGAW a invité député, ami, employée et enfants à prendre la parole.

Les hommages

Le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, a été le premier à s’avancer au micro, saluant ce qui se trouve au cœur du succès du couple, «l’audace, la passion et le savoir-faire».

«M. Perreault avait le pouce vert précoce et il a su s’entourer pour tracer l’avenir de son expertise. Botatera est un fleuron de l’achat local grâce à son service personnalisé et sa stratégie évolutive adaptée au besoin des gens», a-t-il noté, ajoutant que l’entreprise attire aussi une clientèle extérieure. «C’est bon pour l’emploi, pour la beauté et pour l’environnement. Mme Bolduc et M. Perreault, votre renouvellement constant et votre engagement dans la communauté font de vous des leaders et des modèles pour notre relève», a lancé le député Schneeberger avant de les féliciter et de souhaiter longue vie à Botatera.

Au nom du nouveau député fédéral Alain Rayes, Alexandre Mailhot, a souligné «l’hommage mérité» au couple. «Votre succès n’est pas le fruit du hasard. Il relève de votre détermination, de votre créativité, de votre esprit d’entrepreneuriat et de votre vision», a-t-il exprimé.

Pour le représentant du député, le succès repose aussi sur la distinction, la qualité du service. Mais tout le travail doit s’effectuer avec passion. «On a deux exemples de gens passionnés, ici», a-t-il dit, tout en soulignant leur engagement dans la communauté. «Les exemples de leur engagement, aller dans les écoles pour transmettre leur passion ou participer au projet de la borne de recharge électrique, montrent que les gens d’affaires redonnent à la communauté», a-t-il fait valoir.

Au tour, ensuite, à Gilles Parenteau, à dire un mot, Gilles Parenteau, d’abord client, puis ami. «Comme quoi être client mène à tout», a-t-il confié, tout en qualifiant Raymond et Francine de «gens passionnnés et d’amoureux de la vie». Des gens qui ont su aussi faire preuve de courage en tournant une page d’histoire en 2015 en devenant Botatera. «Vous avez relevé le défi. Avec des idées nouvelles, vous savez insuffler la passion. Continuez d’être ce que vous êtes», a-t-il conclu.

Témoignage d’une employée

À l’emploi de l’entreprise depuis 11 ans, Geneviève Duchesne s’est ensuite amenée à l’avant pour témoigner d’abord, au nom de toute l’équipe, de leur fierté de travailler pour Botatera. «Là où la valeur et la couleur de chacun sont reconnues. Il est agréable d’y travailler en équipe pour accomplir des tâches aussi nombreuses que diversifiées», a-t-elle indiqué, relevant ensuite plusieurs qualités chez Raymond et Francine. «Des gens accueillants, passionnés, pédagogues, imaginatifs et qui aiment aussi s’amuser», a-t-elle pris soin d’ajouter.

L’employée estime que Botatera représente l’aboutissement de «30 ans de travail acharné, d’expertise, de remise en question, de dépassement de soi et de soif d’innovation». «Francine et Raymond demeurent toujours à l’affût des tendances et des nouveautés, car ils ont à cœur la satisfaction de leurs clients et la réussite de leurs projets. Sincèrement, vous êtes des gens inspirants», a-t-elle terminé, en soulignant leur courage et leur détermination.

Et les enfants

Les trois enfants du couple ont ensuite rendu hommage à leurs parents, à commencer par Nicolas qui, avec des pointes d’humour, a opté pour la formule d’une lettre à sa fillette pour raconter la petite histoire de ses parents et de l’entreprise.

Il a conclu en souhaitant que sa fille hérite des mêmes valeurs qu’incarnent ses grands-parents, «ces valeurs de dévouement, d’intégrité, de ténacité, d’humanisme et d’écologie qui ont su faire le succès de l’entreprise».

Marie-Ève Perreault, de France, a offert un témoignage vidéo dans lequel elle fait l’éloge de ses «parents investis, généreux, attentifs et faisant preuve d’une grande présence et d’une grande écoute».

«Je vous félicite d’avoir concilié travail et famille surtout avec un métier aussi prenant et d’avoir mené à bien les deux, une famille unie et l’entreprise. Bravo pour tout», a-t-elle mentionné.

Ariane, pour sa part, a salué son papa au grand cœur, humble, qui a toujours su donner aux autres sans rien attendre en retour.

De sa maman, elle dira qu’elle est une personne admirable, dotée d’une source d’imagination inépuisable et ayant le souci du détail très développé.

«Avec votre perspective humaine, vous avez su vous impliquer dans la communauté et vous êtes des personnes très actives en affaires. Je serais ravie d’être la relève de Botatera Artistes paysagistes», a-t-elle confié.

Les récipiendaires

Raymond Perreault et Francine Bolduc, après avoir reçu les honneurs de l’AGAW, ont pu s’adresser à l’auditoire notamment pour dire merci.

«Merci de nous avoir choisis. Être reconnus de la sorte, cela nous donne une belle énergie pour continuer. Ça nous envoie le message, vas-y, continue. Merci de votre présence qui fait chaud au cœur», a exprimé Francine, tout en précisant qu’être entrepreneur exigeait de la passion, de l’audace, une vision à long terme, mais aussi de la folie.

«L’avenir amènera sûrement d’autres folies, et aussi le dynamisme de notre fille Ariane qui se joindre à notre équipe», a fait savoir Mme Bolduc, en plus de remercier la fidèle clientèle, «notre raison d’être», et les employés. «Merci pour leur expertise, leur savoir-faire, leur dévouement, leur courage et leurs bonnes idées. Sans eux, il est certain qu’on ne serait pas rendu où nous sommes actuellement. C’est comme une seconde famille pour nous», a-t-elle signalé avant de conclure avec un poème de Mère Teresa, une inspiration dans les moments d’incertitude. «Suivez votre intuition, votre passion et faites-le quand même!»

Raymond Perreault, ensuite, a démontré sa nature généreuse en annonçant le don de 20 arbres de bonne dimension. «Comme reconnaissance à cet hommage, on veut donner à la communauté, pour nos 20 ans à Warwick, 20 arbres. Et comme on aime les enfants, et que les arbres constituent un héritage pour nos enfants, nous remettrons ces arbres à un ou des organismes en lien direct avec les enfants, comme les écoles, les garderies et services de garde. Des organismes n’ayant pas nécessairement les budgets pour s’en procurer et qui pourront voir grandir les arbres. Parce que c’est un héritage pour l’avenir», a-t-il souligné, indiquant que la remise des arbres allait se faire en avril.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des