Salon des Arts des Bois-Francs : Faut pas manquer ça!

Salon des Arts des Bois-Francs : Faut pas manquer ça!

ARTS VISUELS. C’est le 7 et le 8 novembre qu’aura lieu le 18e Salon des Arts des Bois-Francs au Pavillon Agri-Sports de Victoriaville.

Quoi de plus divertissant que de se retrouver au milieu de tous ces artistes! On y retrouve des peintres, différents sculpteurs, de la maroquinerie, des bijoux, du vitrail, de la littérature, de la gastronomie etc. De quoi vous envoûter pour toute la fin de semaine. Plus de quatre-vingt cinq artistes seront présents. Voici une brève présentation de certains d’entre eux qui auront le plaisir de vous transmettre leur passion.

L’artiste Marie-Claude Bouchard de Thetford-Mines, a découvert la peinture à l’huile à l’âge de sept ans. Puis c’est à l’adolescence qu’elle a adopté l’acrylique.

Ayant comme source d’inspiration les arbres, elle cherche à sensibiliser les gens sur l’importance de la nature et la protection de l’écosystème. Ses toiles font côtoyer la douceur, la puissance, la sensibilité et la volonté, en convient à sa vision de l’harmonie dans le chaos. Le mélange de spontanéité et de contrôle transporte du monde réel à l’imaginaire.

Jacqueline Gosselin a le privilège de goûter pleinement à son élan intérieur qui la porte vers l’expression artistique par les divers jeux de la plume, de la forme, du mouvement et de la couleur. Originaire de Montréal, après une courte carrière en enseignement, elle poursuit des études d’arts graphiques et de muséologie. Peintre figurative et semi-figurative, est remarquée pour la diversité de ses sujets, l’originalité de son travail, la symbolique de ses tableaux, la variété des techniques utilisées et son style fantaisiste. Elle dit que sous la fable colorée de son imaginaire, il y a toujours une intention, un dialogue à découvrir.

Michel Monett s’engage depuis plusieurs années dans une démarche non conventionnelle. Il favorise au départ l’automatisme du geste pour concevoir sa propre expression du paysage. D’une spontanéité du geste il vient soutenir son désir de créer des formes insolites.

Il travaille à l’acrylique et couche après couche il obtient une multitude de masses de couleurs aussi différentes et texturées les unes que les autres.

Les composantes de ses oeuvres sont le résultat de multiples applications afin de créer un univers de diversités faisant apparaître la relation de différence, d’ordres et de proportionnalité. Ce qui lui permet de mieux définir la forme et la composition. Ses paysages envoûtants et mystérieux transportent dans un calme intérieur qui fait rêver.

Denis Courchesne , a été courtier en oeuvres d’art pendant près de 30 ans, il a fait ses début à l’aquarelle pour ensuite privilégier l’acrylique. Dans son travail, ‘attention est captée par les couleurs contrastantes et l’énergie vibrante qui se dégagent de ses tableaux. Il est amené à explorer de nouvelles compositions, où le symbole entraîne une histoire dans l’esprit de celui qui les contemple.

Donc peu importe le genre que préviligie le spectateur, il le trouvera parmi les nombreux artistes les 7 et 8 novembre. C’est l’occasion de se laisser transporter dans le monde ou l’art qui ouvre les portes sur un monde merveilleux et laisse dans un état de bien-être assuré.

C’est une occasion à ne pas manquer puisque pour la dernière fois le Salon des arts présentera, au Pavillon Agri-sports, pour le plaisir des sens, des artistes de talent.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des