Victo et ses oies : une renommée provinciale

Par stevenlafortune

SYMPOSIUM. Au départ, lorsque l’activité «Victo et ses oies : une envolée artistique» a été créée dans le cadre des festivités du 150e anniversaire de la Ville de Victoriaville, Hélène Charland croyait que cet événement ne durerait que le temps des festivités. Cinq ans plus tard, il est plus fort que jamais et sa renommée transcende les limites du territoire des Bois-Francs.

Au cours du week-end, des milliers de curieux et d’ornithologues amateurs ont convergé vers le réservoir Beaudet pour admirer les dizaines de milliers d’oies avant leur migration. Si la température a altéré le spectacle dimanche, le contraire s’était produit la veille, au grand plaisir des visiteurs. Ils ont pu capturer ce moment sur pellicule ou sur vidéo avec leur appareil-photo ou leur téléphone.

Aux yeux de la présidente Hélène Charland, la journée de samedi à elle seule à fracasser l’achalandage de l’an dernier. Outre le décor enchanteur, les artistes invités ont aussi attiré leur lot de personnes.

«La qualité et la diversité des artistes sont formidables. D’ailleurs, la liste d’attente pour y participer se rallonge, ce qui est encourageant. Cela donne le goût de poursuivre l’aventure», a-t-elle mentionné.

Mais au-delà de tout ce que le symposium peut offrir, il s’est forgé depuis sa fondation une réputation aux quatre coins de la province. Son rayonnement est tel que des artistes de renom comme Christian Chevalier, un photographe que l’aquarelliste a en haute estime, sont venus faire leur tour.

«Notre plus belle récompense, c’est qu’une activité unique en son genre, alliant l’art et la nature, puisse entraîner une vague de tourisme aussi importante dans la région de Victoriaville», a fait savoir Hélène Charland.

Et pour cette dernière, ce n’est que le début. Pour sa sixième édition, les 22 et 23 octobre 2016, les habitués, tout comme ceux qui en seront à leur première expérience, devront s’attendre à de grosses surprises. Déjà, Mme Charland et son comité sont en train de plancher sur deux importants projets. Ceux-ci ne sont toutefois qu’à l’étape embryonnaire.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des