L’art et la nature en communion

L’art et la nature en communion
(Photo : gracieuseté)

ARTS. Les 24 et 25 octobre, sur les berges du réservoir Beaudet de Victoriaville, les amateurs d’art et d’observation des oiseaux migrateurs sont conviés à la cinquième édition du symposium d’art ornithologique, Victoriaville et ses oies; une envolée artistique.

L’événement 2015 s’inscrit en complète continuité et les visiteurs auront le plaisir de découvrir pas moins de 25 artistes qui sont tout aussi époustouflants que le spectacle offert par les dizaines de milliers d’oies des neiges présentes sur le réservoir Beaudet de Victoriaville. Pour les chanceux qui pourront s’y rendre, ce sera à coup sûr un week-end inoubliable.

«Cette année, nous accueillons des artistes de grand talent et les visiteurs pourront découvrir les œuvres de peintres, sculpteurs, céramistes et photographes qui ont tous en commun la passion des oiseaux», a fait valoir Hélène Charland, peintre et présidente de l’organisme.

Ces artistes, triés sur le volet, seront installés comme à l’accoutumée sous un grand chapiteau chauffé, situé à quelques mètres à peine des oies. Sur place, vous pourrez donc rencontrer Carole Bleau, Marie-Ève Laroche, Mimi Verro, Jean-Simon Bégin, Christine Genest, Agathe Pépin, Marius Harton, Guy Samson, Éric Tardif, Isabelle Daval, Elsa Boisjoly, Lyne Monmeny, Luc Ducharme, Michel Bordeleau, Gervais Tardif, Jacques Lafond, Daniel Martineau, Elyse Turbide, Pascale Savard, Jacques Brochu, Lise Paradis, Julie Lambert, Paul Hébert, Guy Rouleau, Jean-Pierre Beaupied et, bien sûr, Hélène Charland. À ceux-ci, se joindra également le club de photographe Horizon photo de Victoriaville.

D’autre part, l’événement propose également une programmation de conférences offertes par un ornithologue, un photographe et la gardienne de la ZICO du réservoir Beaudet. Les visiteurs pourront ainsi s’initier à la photographie ornithologique grâce aux bons conseils de Frédérick Boye ou se faire expliquer le comment et le pourquoi du bagage des oiseaux par Chantale Roux. Mme Roux présentera aussi une conférence sur l’historique du réservoir Beaudet. Ornithologue et photographe de renom, Martin Forget proposera des trucs pour attirer les oiseaux chez soi et il présentera également de nouveaux outils technologiques, tels que l’application mobile eBird.

Outre les oies sur «toile», des oies bien en «chair et plumes», il devrait y en avoir beaucoup pendant le week-end du symposium. En effet, «Victoriaville et ses oies» possède une spécificité qui rend l’événement unique au pays : le site du réservoir Beaudet accueille à l’automne la plus importante concentration d’oies des neiges à l’est du Canada! Ainsi, plus de 100 000 oies devraient y faire une halte avant de reprendre leur périple migratoire vers le Sud!

Notez que l’accès à l’événement est gratuit et que le samedi 24 octobre les visiteurs sont attendus de 10 h à 17 h et le dimanche de 9 h à 17 h. Le réservoir Beaudet est aussi ceinturé par un parcours asphalté de 5 km permettant de découvrir un écosystème urbain tout à fait exceptionnel.

Rappelons en terminant que le site est classé «Zone importante de conservation des oiseaux» par Nature Québec.

Victoriaville et ses oies; une envolée artistique est une occasion rêvée de prendre l’air en famille et entre amis tout en alliant l’art et la nature.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des