Opération VIP : les policiers émettent 45 constats d’infraction

Plusieurs intervenants en matière de sécurité routière ont uni leurs effectifs hier (mercredi) à l’occasion d’un contrôle routier tenu sur l’autoroute 20 Ouest (km 225) à Sainte-Anne-du-Sault. L’opération VIP (Vitesse, Inspection et Partenariat) réunissait plusieurs effectifs de la Sûreté du Québec, de Contrôle routier Québec et du ministère des Transports, afin d’intervenir systématiquement auprès des usagers de la route non conforme à la réglementation.

Du côté de la Sûreté du Québec, l’utilisation du Système de reconnaissance de plaques d’immatriculation (SRPI) a permis de procéder à la lecture de 4000 plaques d’immatriculation durant les quelques heures qu’a duré le contrôle routier, dont 25 réponses du système ont amené les policiers à détecter une infraction. Rappelons que la SRPI est une technologie au service de bilan routier qui permet de contribuer à améliorer la sécurité routière en permettant aux patrouilleurs de repérer rapidement les conducteurs non conformes.

Les policiers ont émis 45 constats d’infraction, dont 22 pour des excès de vitesse. Les autres constats émis étaient en lien avec diverses autres infractions, dont des immatriculations impayées, de l’équipement non conforme, des permis de conduire sanctionnés (menant à la saisie de 3 véhicules) ou encore l’utilisation d’un détecteur de radar (qui a aussi été saisi).

Six avis de vérifications ont été émis, soit pour des défectuosités mécaniques ou pour vérification photométrique, ainsi que 31 avertissements pour différentes autres infractions. Les policiers sont également intervenus auprès d’un conducteur qui sera ultérieurement accusé d’entrave à leur travail.

Du côté de Contrôle routier Québec, 45 véhicules ont été vérifiés, dont 28 qui étaient non conformes. Quinze constats d’infraction ont été émis pour diverses infractions (arrimage, pneus, feux de position, registre quotidien…) et 26 certifications d’inspection mécanique ont été émis.

Soulignons que cette opération est réalisée dans le cadre de la philosophie ÉPIC de la Sûreté du Québec qui comporte quatre axes d’intervention en matière de sécurité routière, soit l’éducation, la prévention, l’intervention et la communication. Les policiers formeront d’autres partenariats en matière sécurité routière au cours de l’été afin d’améliorer le bilan routier.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des