Un tsunami de talents frappe le Grave!

Par stevenlafortune

VICTORIAVILLE. Très engagé au sein du centre de diffusion d’art, Junior Martel trouvait qu’il était temps au Grave d’amener du sang neuf entre ses quatre murs. Il a saisi l’occasion qui s’offrait à lui en raison de l’arrêt des activités de l’établissement pendant quelque temps pour organiser un événement unique en son genre.

Il s’est assis avec ses deux acolytes, Miguel Leblanc et Jean-Simon D.-Nolet, afin de trouver un projet qui sort de l’ordinaire. Après de nombreuses réunions, Tsunami a vu le jour.

«L’angle abordé était simple; nous voulions des artistes dans la jeune vingtaine et trentaine avec un souci pour l’art et habile en dessin. Pas moins de 30 personnes ont apposé leur candidature lors de notre appel d’offres», a-t-il fait savoir.

De ces 30 artistes, 12 ont été retenus. La plupart proviennent de la région, même s’ils ont quitté les Bois-Francs pour les grands centres afin de poursuivre leur métier, puisque certains d’entre eux sont tatoueurs et graffiteurs.

Placés devant les murs blancs du Grave, ils avaient carte blanche pour faire valoir leur art. Seule condition; ils ne pouvaient utiliser qu’un marqueur noir.

«Si nous avons choisi une telle contrainte, c’est pour deux raisons. La première est que nous ne voulions pas gérer trop de couleurs sur les murs, tandis que la seconde vient du fait que le contraste entre le noir et le blanc et plus flagrant à l’œil nu», a confié M. Martel.

Le résultat est d’ailleurs surprenant. Dans une ambiance éclectique, gracieuseté de la liste d’écoute des participants, ils ont laissé parler leur talent, ce qui a engendré une fresque vivante et imposante.

De plus, l’objectif de M. Martel a été atteint. Voulant démocratiser le centre de diffusion, la clientèle de la soirée s’est avérée être jeune et branchée.

«La réponse a été très bonne. Même si on avait beaucoup d’interrogation, nous avons senti un désir dans la communauté et nous avons senti son appui d’une manière inconditionnelle. Je crois qu’elle a été surprise et qu’elle a eu du plaisir quand elle a traversé les portes d’entrée», a-t-il confié.

La fête s’est ensuite poursuivie après le dévoilement de la murale en fin de journée, samedi. Les groupes Automn Leaves et Bolduc Tout Croche sont montés sur les planches au grand plaisir des convives présents.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des