Une dizaine de jeunes de l’école Le tandem au Défi sportif AlterGo

Par stevenlafortune
Une dizaine de jeunes de l’école Le tandem au Défi sportif AlterGo
Une dizaine d'athlètes de l'école secondaire Le tandem participeront le 1er mai au Défi sportif AlterGo

VICTORIAVILLE. Onze étudiants de l’école Le tandem participeront, le 1er mai, au 32e Défi sportif AlterGo, un événement où plus de 5000 jeunes handicapés se mesureront entre eux, à Montréal.

S’étalant sur une semaine (du 27 avril au 3 mai), les athlètes de l’école secondaire tenteront de remporter les grands honneurs en hockey. Parmi les autres disciplines, notons la course, la gymnastique, la boccia et le basketball.

C’est Chantale Beauchesne qui, après avoir vu une annonce publicitaire de la compétition à la télévision, a consulté ses élèves avant de prendre sa décision. Leur réponse a été unanime.

«Ils sont vraiment excités. Ce sera une belle expérience pour eux et même pour le reste du groupe, qui viendra encourager avec nous les athlètes», a-t-elle lancé.

Dans leur cheminement, ils seront épaulés par leur professeur d’éducation physique, Jean Gagné. Ils apprendront davantage sur les règlements du tournoi, tout en démontrant un esprit sportif impeccable.

«Il y aura un peu plus d’aspects techniques qu’à l’habitude, notamment au niveau des bâtons élevés. De plus, on travaille également à avoir un meilleur comportement, puisque certains ont beaucoup de difficulté à perdre. Néanmoins, ce sont de vrais mordus de hockey et ils ont très hâte de prendre part à la compétition», a-t-il fait savoir.

Parlez-en à Luc Whitehead et Tommy Desruisseaux, dont les yeux brillent lorsque le Défi sportif AlterGo est mentionné. Les deux jeunes hommes, âgés respectivement de 20 et 15 ans, ne tiennent plus en place et pratiquent leur sport favori dès qu’ils en ont l’occasion.

«J’ai très hâte de me mesurer à d’autres formations, a fait savoir Tommy, qui jouera à titre de défenseur. Ça fera changement de notre routine.» Même son de cloche pour son coéquipier Luc. «Ce dont je suis le plus impatient, c’est d’entendre les cris de la foule et leurs applaudissements», a confié le joueur de centre.

De retour l’an prochain?

Peu importe le résultat, il est déjà porté de croire que si le tout s’avère concluant, l’expérience devrait se poursuivre. Du moins, c’est ce que désirent les deux hockeyeurs.

La tutrice Chantale Beauchesne abonde dans le même sens que ses élèves à ce sujet. «C’est évident que nous allons y retourner. L’organisation est superbe et c’est super bien structuré», a-t-elle conclu.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des