«Les Gotterfeilds» : la réalisation d’un rêve

«Les Gotterfeilds» : la réalisation d’un rêve
André-Philip Côté et son livre (Photo TC Media - Manon Toupin)

VICTORIAVILLE. André-Philip Côté vient de réaliser son rêve de jeune garçon en publiant son petit roman policier chez Édilivre, une maison d’édition alternative.

Les Gotterfeilds, tel est le titre de ce court livre de 40 pages dont l’auteur a écrit l’histoire alors qu’il n’avant que 12 ans. «À l’école, on nous faisait lire des gros livres et je n’aimais pas ça. J’ai voulu écrire un livre que j’aurais souhaité lire», explique-t-il.

Bien entendu, il a retravaillé le texte avant de l’envoyer à la maison d’édition mais la base est demeurée la même. «J’ai toujours aimé le roman policier, alors j’ai choisi ce genre», avoue-t-il.

Aujourd’hui âgé de 25 ans, il souligne n’avoir jamais oublié son manuscrit ni ce qu’il voulait en faire. «J’attendais que la poussière retombe et de trouver un métier parce que l’écriture c’est seulement un passe-temps pour moi.»

Son livre raconte l’histoire d’une famille pas comme les autres (dont il a trouvé le nom en regardant dans le dictionnaire des noms propres), les Gotterffeilds. Le tout débute à Londres alors que la famille doit se remettre de la perte de l’un des leurs. Pour ce faire, ils font appel à John Jivaro, un célèbre détective privé qui doit les aider à tourner la page… «J’ai toujours été un fan des Simpsons alors je voulais comme titre, un nom de famille. Et sans vouloir dévoiler les «punchs» de l’histoire, je peux dire qu’elle est très originale et qu’elle s’adresse à tous», affirme-t-il.

Ainsi, les jeunes et les adultes auront du plaisir à découvrir ce livre qu’on peut, depuis quelques jours, se procurer sur le site d’Édilivre. D’ici un mois environ, il devrait être dans les librairies.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des