Un intérêt marqué pour le Salon Info Canin

Par stevenlafortune

VICTORIAVILLE. Depuis maintenant 28 ans, Laval Provencher trimbale son Salon Info Canin aux quatre coins de la province. Avec une vingtaine d’éleveurs, il s’est arrêté pour la première fois à Victoriaville, plus précisément à la Grande place des Bois-Francs.

Tout au long du week-end, l’organisateur a répondu aux nombreuses questions des visiteurs concernant la trentaine de chats et de chiens de race présents dans le centre d’achats. Des bulldogs en passant par les caniches, ils ont pu également voir des espèces plus rares, comme les Finnois de Laponie, dont les origines viennent de Finlande.

Ne sachant pas trop à quoi s’attendre de son premier passage dans la région, il s’est dit surpris de la participation de la population. En effet, des milliers de curieux se sont entassés le long des allées pour se renseigner sur les traits de caractère de ces animaux de compagnie, leur prix, ou simplement pour les cajoler. D’autres sont exclusivement venus pour les représentations de spectacle d’adresse, où les dresseurs mettaient en vedette leurs habiletés.

«J’ai remarqué que les Victoriavillois avaient un intérêt marqué pour les chiens de race. Le meilleur exemple est qu’ils demandaient le prix de la bête à la fin, ce qui laisse entrevoir qu’ils achèteraient l’animal en premier lieu parce qu’ils s’intéressent à lui plutôt qu’à sa valeur marchande», a-t-il expliqué.

De plus, M. Provencher était en mesure de procurer des informations sur plus de 400 races de chiens, en plus de fournir une liste de contacts à ceux qui désiraient en savoir davantage. Dressant au final un bilan plus que satisfait de sa première visite, il ne ferme pas la porte à l’idée de revenir l’an prochain.

«Nous avons été très bien accueillis et nous avons reçu une tonne de commentaires positifs ainsi que des félicitations à propos de notre salon. Disons que c’est agréable à entendre», a-t-il indiqué.

La tendance aux chiens de petite taille

Par ailleurs, Laval Provencher était le mieux placé pour discuter des tendances de popularité dans l’univers des chiens. À ses yeux, les chiens de petite race ont la cote, citant en exemple le bichon maltais, le bichon frisé, le caniche et le chihuahua.

Si ces derniers sont aussi populaires, c’est en grande partie en raison des personnes du troisième âge. «Puisque la majorité des propriétaires de résidence pour aînés tolèrent les animaux pesant entre 7 et 8 livres, ils sont idéaux dans ces circonstances. Ils sont faciles d’entretien, car la plupart les habituent à la litière, donc ils n’ont même pas besoin d’être à l’extérieur», a-t-il fait savoir.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires