Le 6e souper romance permet de recueillir 3000 $

Par stevenlafortune
Le 6e souper romance permet de recueillir 3000 $
Sandy Vachon

PLESSISVILLE. La 6e soirée romance de la Fondation hypertension artérielle pulmonaire-Québec (HTAPQ) a rassemblé, samedi, plus de 150 personnes, ce qui a permis d’amasser un montant de 3000 $.

Il s’agit d’une légère baisse d’assistance comparativement à l’an dernier (196), mais comme l’a souligné à la blague son président, Denis Cormier, «la qualité avant la quantité!». Les convives ont d’ailleurs été choyés d’un souper à la fondue chinoise, en plus d’assister à une touchante conférence de Sandy Vachon.

Mère de deux enfants âgés de 4 et 6 ans, elle a appris l’an dernier qu’elle souffrait de cette maladie rare, évolutive et incurable, qui ne peut être traitée que dans deux hôpitaux de la province (l’Hôpital général juif à Montréal et l’Hôpital-Laval à Québec). La jeune femme de 29 ans, habitant Boisbriand, a donc livré son parcours au cours de la soirée.

«Malgré tout, nous sommes fiers de la réponse de la population. Tout le monde a écouté religieusement le témoignage de Sandy sur la façon dont elle a reçu son diagnostic et par quels moyens elle a entendu parler de notre fondation», a-t-il laissé entendre.

M. Cormier a indiqué que la somme recueillie sera redistribuée aux personnes atteintes de la région. Outre le déboursement de médicaments, la fondation peut également donner un coup de main pour le paiement du transport et du stationnement lors de visites à l’hôpital, des tâches ménagères ainsi que de l’équipement.

Par ailleurs, il a ajouté que deux autres activités arrivent à grands pas pour la Fondation HTAPQ. La première étant la vente de boîtes de fromage de l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac pour Pâques. Elles sont en vente au coût de 35 $ pour cinq fromages ou 40 $ pour six. «Nous commencerons la vente dès la semaine prochaine, et ce, jusqu’au 12 mars», a fait savoir le président.

Ensuite, lors du rallye des ventes de garage de Plessisville pendant le week-end de la fête des Mères, l’organisme tiendra, au 2238 des Violettes, un kiosque de livres usagers. Tous les profits iront directement à la fondation.

Depuis sa création en 2006, la Fondation HTAPQ a remis pas moins de 300 000 $ à des personnes aux prises avec l’hypertension artérielle pulmonaire. Pour Denis Cormier, dont sa fille Isabelle est décédée de cette même maladie en 2011, le combat est loin d’être terminé. «Il faut continuer de se battre. C’est parfois essoufflant, je dois l’avouer, mais nous avons au moins l’appui du public et des entreprises, alors nous n’avons pas le choix de persévérer», a-t-il confié.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires