Survivre au cancer à 25 ans

Survivre au cancer à 25 ans
Nalie Agustin (Photo : Métro – Yves Provencher)

Grâce à un blogue qui témoigne de son combat quotidien contre le cancer du sein, une survivante de 25 ans a remonté le moral de plusieurs autres jeunes femmes dans sa situation.

Lorsqu’elle a appris qu’elle avait le cancer du sein, à 24 ans, en juillet 2013, Nalie Agustin n’arrivait pas à le croire. Elle était active, en bonne santé, rarement malade. Il n’y avait pas de cas de cancer du sein dans sa famille immédiate.

Plus aucun doute ne subsistait pourtant : les bosses qu’elle avait senties en prenant sa douche 10 mois auparavant, qu’elle avait prises pour des muscles, puis pour des kystes, étaient cancéreuses. Elle était un cas très rare et inexplicable, lui disaient les médecins.

«Quand j’ai reçu la nouvelle, mon premier réflexe a été de sortir mon téléphone intelligent et de me filmer pour m’exprimer», a raconté à Métro cette diplômée en communications qui adore écrire et parler. Elle a mis en ligne un blogue, nalie.ca, sur lequel des textes et des vidéos racontent ce que c’est que de vivre chaque jour avec le cancer du sein pour une femme de 24 ans. «C’est comme un journal intime», a expliqué la jeune blogueuse.

L’impact a été immédiat. Plus de 15 000 personnes ont visité son blogue la première journée. «J’ai reçu des centaines de courriels de femmes dans la vingtaine qui avaient le cancer du sein à travers le monde et qui, comme moi, pensaient qu’elles étaient seules, a relaté Nalie. Plusieurs m’ont remerciée, m’ont dit que mon blogue les avait aidées à savoir à quoi s’attendre, à avoir moins peur.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires