Bilan 2013… et perspectives 2015, surplus et ponction

Par heleneruel
Bilan 2013… et perspectives 2015, surplus et ponction
On devrait trouver aujourd'hui (mardi) le rapport du maire et la liste des contrats de plus de 25 000 $ sur le site Internet de la Ville de Victoriaville à l’onglet finances. (Photo TC Media – Hélène Ruel)

VICTORIAVILLE. Avec l’estimation d’un surplus de 1 310 000 $ à la fin de l’année financière 2014, la Ville de Victoriaville possède la marge de manœuvre nécessaire pour absorber la ponction de 1 million $ consécutive au pacte fiscal du gouvernement du Québec, reconnaît le maire Alain Rayes.

Lundi soir, à l’occasion d’une séance extraordinaire, il a présenté, comme il se doit, son rapport sur la situation financière de l’année 2013, dont les données ont été vérifiées par la firme Pellerin Aubert Ramsay Provencher.

Le budget 2015 sera, quant à lui, déposé à une autre séance extraordinaire, le 15 décembre prochain.

Des données

En 2013, les revenus de la Ville s’établissaient à 74 805 907 $. Une fois les charges soustraites, il lui restait un excédent de 3 479 866 $ qu’elle a réintroduit dans le budget 2014.

La dette est «sous contrôle», répète le maire Rayes, étant estimée à 43 100 000 $ pour la fin de 2014, un peu plus qu’à la fin de 2013 (42,5 M $), mais moins qu’en 2010 à 44,6 M$.

Ce montant n’inclut pas les contrats de location, surtout la dette de la MRC d’Arthabaska pour le lieu d’enfouissement et le centre de tri, la dette de la Corporation d’initiative industrielle, les subventions gouvernementales que la Ville finance ainsi que le déficit de la caisse de retraite.

Ce «trou» dans la caisse était de 16 655 200 $ selon les plus récentes évaluations actuarielles, au 31 décembre 2012. Le déficit devrait de nouveau être mesuré à la fin de l’année.

Le maire a rappelé les modifications déjà apportées au régime de retraite des employés municipaux, lesquelles font économiser quelque 500 000 $ par année à la Ville. Il a ajouté que d’autres modifications pourraient être apportées alors que le gouvernement du Québec s’apprête à adopter des nouvelles mesures afin d’assurer la santé et la pérennité des régimes de retraite. Certaines de ces mesures, surtout celles relatives au partage des déficits futurs, auront plus d’incidences sur Victoriaville que celles liées au service courant.

La rémunération des membres du conseil

En 2013, le maire, les huit conseillers et les deux conseillères avaient touché un salaire de base totalisant 314 300 $, auquel s’ajoutaient des allocations de dépenses de 127 912 $.

Les membres du conseil municipal de Victoriaville siégeant à des comités de la MRC d’Arthabaska et de la Conférence régionale des élus ont reçu 13 748 $ au total.

Perspectives 2015

En tête de liste des perspectives pour l’an prochain, M. Rayes a placé la construction du lieu de diffusion culturelle un projet de 23,5 millions $, attendu depuis 40 ans, précise-t-il.

Il en parle comme d’un «moteur d’un renouveau du centre-ville», préfigurant d’ailleurs d’autres investissements dans ce secteur «névralgique». Le maire annonce que la Ville réservera un autre million de dollars, l’ajoutant aux deux millions $ accumulés et destinés à revitaliser le centre-ville.

Il dit aussi que la Ville devrait, dans «un avenir rapproché», faire des annonces concernant le sort de l’église Saints-Martyrs-Canadiens (rue Notre-Dame) dont elle est propriétaire depuis quelques années.

Toujours dans le panorama de 2015, le maire annonce que la Ville s’élancera dans un important programme de réfection de voirie et de renforcement de ses réseaux d’aqueduc et d’égouts. Enfin figurent l’agrandissement du parc industriel Fidèle-Édouard-Alain, le remplacement du camion-échelle, l’aménagement d’un nouveau parc de quartier dans le secteur Colonial.

La Ville mise sur ses revenus en croissance, mais aussi sur le nouveau programme de taxes sur l’essence et la contribution du Québec pour 12,9 millions $ sur cinq ans pour conforter ses investissements.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires