Un CPE, comme outil de développement économique

Par heleneruel

TINGWICK. Dans un village, une garderie devient un outil de développement économique. C’est ce qu’a dit le maire de Tingwick, Réal Fortin, en annonçant, pour mardi, le début des travaux en vue de convertir l’ancienne caisse Desjardins en Centre de la petite enfance (CPE).

Benoît Bélanger, directeur général de la Caisse Desjardins des Bois-Francs, n’en pense pas moins, lui qui soutient qu’aujourd’hui, il n’y a rien de mieux qu’une garderie pour assurer le développement d’une communauté au lieu d’une caisse dont l’utilisation est en régression.

Comme convenu, en fermant son centre de services (en décembre 2013), la Caisse a cédé son immeuble à la Municipalité de Tingwick, un bien d’une valeur de 100 000 $.

La Municipalité empruntera la somme de 425 000 $ pour transformer le bâtiment en une garderie de 29 places, dont cinq pour des poupons. Elle sera la deuxième installation du CPE La Forêt enchantée de Warwick, laquelle offre 80 places.

Le maire a bien précisé que cet emprunt (sur 25 ans) n’aura aucune incidence sur les taxes des contribuables. La Municipalité demeurera propriétaire des lieux et louera son site au CPE La Forêt enchantée. La création de ce CPE comporte d’autres atouts, aux yeux du maire, parce qu’on recyclera un bâtiment déjà existant, une solution deux fois moins coûteuse qu’une construction neuve.

Et c’est probablement en raison de cette «affiliation» entre la Municipalité et Desjardins que le ministère de la Famille a donné son feu vert au projet, croit le député Sébastien Schneeberger. Il a mentionné que depuis l’avènement du gouvernement libéral, peu de projets de ce genre avaient été acceptés.

Le maire Fortin a également dit que le principe du «donnant donnant» constituait une nouvelle approche pour obtenir des projets dans des milieux comme Tingwick.

Le futur CPE offrira 29 places, dont 5 pour les poupons, a précisé la directrice générale, Linda Guillemette. La création de ce nouveau CPE créera neuf emplois au cœur de Tingwick.

Elle a ajouté que pour La Forêt enchantée, la deuxième installation désengorgerait la liste d’attente. Actuellement, huit des 80 enfants de la garderie de Warwick proviennent de Tingwick. Elle a expliqué que l’installation de Tingwick accueillerait les enfants de ce village, mais probablement aussi des alentours, le CPE ouvrant la porte aux premiers inscrits sur la liste d’attente.

Il y a une bonne demande pour des services de garde dans la communauté tingwickoise, a ajouté le conseiller municipal, Guillaume Hinse dont la conjointe vient tout juste d’accoucher d’un deuxième enfant. «Il est important de garder nos enfants dans notre municipalité.» Il a rappelé que ce projet «cheminait» à Tingwick depuis trois ou quatre ans.

Le maire a bien fait rire l’auditoire en projetant l’image que donnera à la Municipalité ces petits enfants s’amusant dans la cour du CPE, en plein cœur du village, que traversent beaucoup de tracteurs. Il n’y a pas de meilleure promotion pour un village que des enfants qui s’y amusent.

Il a dit que les enfants seraient fiers de voir passer leur papa en tracteur… ou occupé à d’autres activités! Ils seront des «petites caméras de surveillance» au cœur du village.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des