L’Érable a beaucoup à leur offrir

Photo de Carol Isabel
Par Carol Isabel

PLESSISVILLE. La région de L’Érable a beaucoup à offrir aux immigrants spécialisés de l’agroalimentaire, que ce soit dans le secteur de la canneberge, de l’érable, du fromage ou encore du nouveau gibier (wapiti).

Une cohorte de 17 étudiants du Carrefour Blé de Montréal était d’ailleurs de passage dans la région pour une quatrième année grâce au partenariat établi avec l’agente de régionalisation d’Accès Travail, Anne Dusseault, qui est membre du comité Attraction Érable.

Rencontrée à la cannebergière des Atocas de l’Érable, propriété de Pierre Fortier et Josée Poisson à Notre-Dame-de-Lourdes où le groupe a pu visiter les champs et l’usine de nettoyage, Mme Dusseault a expliqué que l’objectif était de leur offrir des opportunités d’emploi et de stage et de faire l’arrimage avec nos agriculteurs locaux. «Ces personnes immigrantes, formées à l’étranger, ont d’ailleurs tout ce qu’il faut pour travailler chez nous.»

Du succès

Cinq professionnels de l’agriculture issus du Carrefour Blé se sont décrochés un emploi dans les deux MRC d’Arthabaska et de L’Érable depuis la mise en place de ces visites dans nos entreprises. «Nous n’aurions pas le même taux de réussite si je ne faisais que des présentations à Montréal. C’est important de les amener en région pour qu’ils voient que ce qu’ils ont appris, ils ont la possibilité de l’exercer ici», de souligner l’agente de régionalisation.

Cette mission cadre d’ailleurs bien avec la stratégie de la MRC de L’Érable On vise dans le 1000 pour favoriser la croissance démographique sur le territoire. «Il faut se faire attractif et inciter les gens à venir s’installer chez nous. C’est important qu’on puisse leur montrer que L’Érable, entre autres, est un milieu vraiment agricole et urbain à la fois. Ils ont vu, ils adoptent.»

Mme Dusseault s’est d’ailleurs dit confiante qu’au moins un des élèves de la présente cohorte puisse s’installer dans la région à la fin de sa formation de cinq mois de mise à niveau au Carrefour Blé. «Plusieurs voulaient connaître le prix des logements», a-t-elle ajouté en souriant.

Le groupe a aussi été reçu au cours de la journée au Centre d’interprétation de la canneberge à Saint-Louis-de-Blandford et à la cannebergière Bieler. Au Carrefour de L’Érable à Plessisville, la cohorte a également pu en apprendre davantage sur l’entreprise Fruit d’Or de Notre-Dame-de-Lourdes ainsi que sur le plan de développement de la zone agricole de la MRC de L’Érable, unique au Québec, et la coopérative Citadelle.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des