La MRC n’a pas délivré son permis

Par heleneruel
La MRC n’a pas délivré son permis
La MRC n’a pas encore délivré le permis pour l’abattage des peupliers de la haie brise-vent. (Photo TC Media – Hélène Ruel)

WARWICK. On n’avait pu, avant de mettre sous presse jeudi après-midi, obtenir de la MRC d’Arthabaska la confirmation qu’elle avait délivré une autorisation d’abattre la longue haie brise-vent longeant la route de Saint-Albert à Warwick.

La réponse est venue après l’heure de tombée.

Le permis n’a pas encore été délivré, note le directeur général de la MRC, Frédérick Michaud. «Une autorisation verbale, ça n’existe pas», précise-t-il, ce que la propriétaire de la ferme Rochelet disait avoir obtenu. Elle aurait d’ailleurs souhaité avoir le permis en main avant qu’on ne rende public son projet d’abattre les peupliers du brise-vent.

Quoi qu’il en soit, Frédérick Michaud soutient qu’il y aura effectivement des «interventions» à effectuer sur le brise-vent et que le permis à venir en précisera la nature. C’est l’ingénieur forestier (Luc Traversy) de la MRC qui les déterminera.

Faudra-t-il abattre tous les peupliers hybrides, comme le recommande l’avis agroforestier déposé dans ce dossier par le Groupe-conseils Agro Bois-Francs et le souhaite la productrice? À cela, M. Michaud ne peut répondre pour l’instant.

Une autre précision s’impose quant à la composition du brise-vent implanté en 1992 alors composé d’un peuplier et d’un érable en alternance. Une vingtaine d’érables seulement ont survécu, pas une quarantaine comme on l’avait écrit.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires