Charles Moreau doit se contenter du septième rang

Charles Moreau doit se contenter du septième rang
Le paracycliste Charles Moreau

VICTORIAVILLE C’est à Greenville en Caroline du Sud que Charles Moreau, paracycliste de la région, franchissait la ligne d’arrivée du parcours de 61 kilomètres pour les cyclistes à main, en septième position.

Bien que le cinquième rang était accessible, cette course lui a réservé quelques mauvaises surprises lui permettant d’être toute de même satisfait de son résultat.

«Bien que quelque peu déçu de ne pas avoir atteint mon objectif de top cinq cette année, je dois, paraît-il, être fier de cette septième position mondiale étant donné les circonstances de course. Cette course de 61 kilomètres, à laquelle prenaient part les 16 meilleurs cyclistes à main au monde, a commencé difficilement puisqu’après les 800 premiers mètres, mon coéquipier canadien a perdu ses deux gourdes au passage d’un rond-point. Avec la température de 36 degrés, notre hydratation était un facteur déterminant de notre gestion de course et après le deuxième tour, j’ai donné un de mes bidons à mon collègue canadien et essayé de gérer mon approvisionnement en espérant ne pas cramper avant la fin de la course. Au troisième tour, à l’approche d’une partie technique du parcours, je me suis fait cogner a quelques reprises sur le «bumper» arrière de mon vélo et j’ai dû freiner très fort afin de ne pas emboutir le cycliste devant moi ce qui a eu pour effet de sectionner mon câble. J’ai donc fait trois tours avec mon frein à main comme seul moyen de ralentir», a résumé Moreau.

Ainsi, dans un virage en épingle au quatrième tour, j’ai eu de la difficulté à ralentir suffisamment et j’ai versé sur le côté et entré en collision avec une barrière de métal, mais pas question de baisser les bras. J’ai donc poussé pour me reculer et revenir dans la voie avant de repartir», a-t-il ajouté.

Considérant les divers facteurs, le paracycliste est néanmoins fier de cette septième position. C’est de cette façon que sa saison internationale prend fin. Étant à plus de 1 minute et 30 secondes du podium l’an dernier au championnat du monde et maintenant à moins de 45 secondes, Moreau se promet de réduire cet écart de façon significative l’an prochain et de viser une place sur le podium aux Jeux olympiques de Rio, en 2016.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des