Opération charme du Titan de Princeville

Par benoitplamondon
Opération charme du Titan de Princeville

PRINCEVILLE. Au cours de ses six années au sein de la Ligue de hockey junior du Québec, le Titan de Princeville a connu passablement de succès sur la glace, mettant la main, entre autres, sur la coupe Napa à une occasion. Ce succès ne se reflète cependant pas au guichet.

Après un fort engouement au cours des deux premières saisons, l’affluence lors des matchs locaux au Centre sportif Paul-de-la-Sablonnière a considérablement diminué au cours des dernières campagnes.

Tentant d’augmenter l’intérêt des amateurs de hockey de la région pour le Titan, l’organisation lance donc sa toute première campagne d’abonnements saisonniers sous le thème de «J’embarque dans l’action».

«Au départ, l’aspect nouveauté a fait son œuvre. Les foules ont diminué par la suite. C’est pour cette raison que nous lançons cette campagne majeure de vente de billets de saison», a expliqué Clermont Paquet, l’un des dix actionnaires de cet organisme à but non lucratif.

On vise, avec cette campagne, à remettre pas moins de 200 abonnements. Plusieurs gens d’affaires mettront la main à la pâte, dont Sophie Lemieux, Jacques Thibodeau et Guy Gagnon. Le maire de Princeville, Gilles Fortier, est le président d’honneur de la campagne. Depuis les débuts du Titan à Princeville, il n’a raté que quelques rencontres. «Ça prend vraiment une bonne raison pour que j’en rate une», lance-t-il.

M. Fortier, d’ailleurs, se désole de voir aussi peu d’amateurs au Centre sportif lors des matchs du Titan. «La ligue se vend bien mal. Je n’ai pas raté beaucoup de matchs. Je trouve triste de voir aussi peu de gens dans l’aréna. C’est une grande fierté de pouvoir avoir une équipe d’un tel calibre à Princeville. Avec la mise en vente de passeport à bon prix, on vient d’ouvrir la porte aux amateurs», a-t-il commenté.

Le prix pour un abonnement saisonnier a été réduit à 150 $ pour les 25 parties locales de l’équipe. Le Titan espère, par cette campagne agressive, ajouter 30 000 $ dans les coffres. Il en coûte, bon an mal an, quelque 240 000 $ pour opérer la concession. «Il s’agit de l’un des plus petits budgets du circuit», a précisé M. Paquet.

L’organisation du Titan, à cet égard, n’est pas à l’abri des déficits. L’an dernier, d’ailleurs, le bilan financier a été écrit à l’encre rouge. La dizaine d’actionnaires ont épongé cette perte. Au cours des dernières années, l’organisation n’a pas toujours fait ses frais. Les rumeurs de déménagement ont fait surface à quelques occasions. Les membres du conseil d’administration ont cependant la ferme intention de garder l’équipe dans L’Érable.

Un nouveau président a d’ailleurs pris les rênes de l’équipe en Luc Richard, un homme d’affaires de Princeville engagé depuis de nombreuses années au sein du hockey mineur de la région. Il succède à Martin Lizotte.

«Martin a fait beaucoup pour l’équipe au cours de son mandat. Ce sera maintenant à moi de tenter d’amener l’équipe encore plus loin. Je suis possiblement en mesure de donner deux ans, peut-être trois à l’organisation à titre de président. Étant actionnaire de l’équipe, je sais déjà dans quoi je m’embarque. Ce sera une belle aventure. Nous misons sur une équipe dynamique», a-t-il commenté.

Le succès de cette aventure ne repose pas uniquement sur le Titan, insiste M. Richard. Les gens d’affaires de la région ont une grande part de responsabilité. Leur appui est intimement lié à la viabilité de l’organisation. «Ça prend le soutien des entreprises. Ceux qui sont en mesure de donner un coup de main ne doivent pas hésiter. Je fais partie de ce groupe. Le Titan permet aux jeunes d’ici de pratiquer un sport de haut niveau dans la région. C’est aussi très inspirant pour les enfants», a-t-il enchaîné.

Assurer la relève

Depuis ses débuts dans la Ligue de hockey junior du Québec, le Titan de Princeville a souvent été associé à Mario Roy, Claude Leblanc et Jean Provencher. Actionnaire de l’équipe depuis de nombreuses années, Clermont Paquet a fait savoir que l’organisation tente maintenant de préparer la relève afin d’assurer sa pérennité. Le conseil d’administration a donc mandaté ses hommes de hockey de trouver des successeurs potentiels afin que l’organisation ne repose pas que sur une poignée d’individus. «Claude et Jean sont avec l’équipe depuis de nombreuses années. Ils ne seront pas gouverneur et directeur général éternellement. C’est important de préparer la relève», a-t-il partagé. M. Paquet, père de Christophe, ancien attaquant qui a fait la pluie et le beau temps avec le Titan il y a quelques années, s’est réjoui, à cet égard, de voir Guillaume St-Denis prendre la relève de Mario Roy. St-Denis est le plus jeune entraîneur-chef du circuit cette saison.

Les personnes intéressées à se procurer un abonnement doivent composer le 819 352-3353.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des