Les plaintes doublent au Commissariat à la protection de la vie privée

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a accepté deux fois plus de plaintes en 2013 que l’année précédente.

En 2013, le Commissariat a traité 426 plaintes, contre 220 en 2012. « Parmi les plaintes reçues, un très grand nombre (166) concernaient les changements apportés par Bell à sa politique de confidentialité », indique dans son rapport annuel, Daniel Therrien, le commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

En novembre 2013, Bell avait soulevé l’ire de plusieurs de ses clients en les informant qu’elle entendait partager certains renseignements, tels que leurs émissions de télévision préférées ou leur historique de navigation, avec d’autres entreprises.

Parmi ses autres grands dossiers de 2013, le Commissariat s’est intéressé à certaines pratiques de Google et Apple. Dans le cas de Google, un internaute a été désagréablement surpris de recevoir des publicités pour des produits en lien avec l’apnée du sommeil alors qu’il avait fait des recherches sur le sujet.

Dans le cas d’Apple, le Commissariat a recommandé à l’entreprise de mieux souligner le fait qu’il était possible de télécharger des applications gratuites sans avoir à fournir des renseignements relatifs à la carte de crédit. L’entreprise est actuellement sur la sellette dans le cas d’achats non autorisés effectués par des enfants par l’intermédiaire d’applications mobiles.

En marge du rapport, le Commissariat à la protection de la vie privée se questionne sur les risques pour la vie privée liés aux Google Glass, à l’expansion des drones, au profilage génétique ou aux logiciels de reconnaissance faciale qui risqueraient de sonner le glas de l’anonymat.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des