Vernissage réussi pour l’exposition d’art africain

Vernissage réussi pour l’exposition d’art africain
Le président d'honneur de la Fête africaine

INVERNESS. Jusqu’au 24 août, les amateurs d’art visuel et de culture africaine seront comblés et dépaysés après une escale à la galerie d’art et restaurant Aux 5 sens d’Inverness qui présente la toute première exposition organisée par la Fête africaine intitulée «Expo Afrique».

D’ailleurs, le vernissage de l’exposition, qui s’est déroulé en présence de nombreux invités dont le président d’honneur de la Fête africaine, Essouma Long, des membres du comité organisateur et la députée d’Arthabaska, Sylvie Roy, en a charmé plus d’un.

L’exposition ouverte au public du mercredi au dimanche selon les heures d’ouverture de l’établissement (soit de 11 h jusqu’en fin de soirée) accueille les œuvres de trois artistes au premier étage de l’établissement.

Les gens y retrouvent d’abord les œuvres de peinture et de collage d’Iris Lindsay qui s’est découvert une grande passion pour l’art africain à la suite de nombreux voyages qu’elle a effectués en Afrique de l’Ouest dans les années 2000. À travers ses œuvres, Mme Lindsay, aujourd’hui de Québec, aborde les thèmes de l’environnement et des relations amoureuses et sociales entre autres.

Sur une toile qu’elle peint à l’acrylique, en bleu, elle colle des tissus de coton «wax» qu’elle a achetés dans les marchés de Ouagadougou, Conakry, Bamako et Dakar pour inventer un univers coloré ou se créent des relations entre les motifs sortis des pagnes.

L’exposition comprend de plus d’authentiques objets traditionnels et peintures africaines issus de la collection personnelle de France Houle et du Batik.

«Ayant moi-même passé quelque sept années en Afrique à titre de coopérante, j’ai eu la chance de pouvoir rapporter de nombreux objets usuels comme des masques, statuettes et objets utilisés lors de cérémonies», de faire savoir Mme Houle qui demeure à Inverness. «Les Africains sont très créatifs au niveau de l’art et ont inspiré plusieurs grands noms comme Picasso par exemple.»

Enfin, la galerie d’art présente également les œuvres créées par l’artiste sénégalais Jam Tan. Celui-ci utilise une technique de couleur et de motifs sur tissus traditionnels, encore très répandue en Afrique.

Un rappel sur la Fête africaine

L’artiste France Houle, qui agit aussi à titre de coordonnatrice de la Fête africaine, a profité de l’occasion pour réitérer son invitation et celle de son comité organisateur à l’endroit des amateurs de musique africaine à assister à la Fête africaine qui aura lieu les 23 et 24 août dans le centre du village d’Inverness.

«L’esprit de cette fête est de créer des liens entre Africains et Québécois», a-t-elle souligné précisant qu’il s’agit bien sûr d’une fête pour toute la famille avec les ateliers de djembé, de danse et de masques pour enfants et les spectacles sous le chapiteau avec la chorale gospel Mystica de Warwick, du conteur camerounais et président d’honneur de la fête, Essouma Long, de Tapa Diarra et ses musiciens de l’Afrique de l’Ouest et de la troupe de danse Kononi. Les festivités seront couronnées d’une parade de masques le dimanche.

Le président d’honneur de la Fête africaine, Essouma Long, conteur, musicien et écrivain camerounais demeurant à Victoriaville, a de son côté conclu le vernissage de cette exposition en y allant d’une performance fort appréciée de Mvet, un instrument africain.

Il a aussi rappelé qu’il s’est engagé dans cet événement dans le but de faire connaître l’Afrique sous une autre facette, en particulier celle de la créativité artistique.

Pour la programmation complète de la Fête africaine, il suffit de visiter le www.tourismeinverness.wix.com/feteafricaine ou encore la page Facebook la Fête africaine à Inverness.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des