Le travail d’équipe au cœur de la philosophie de Yanick Jean

Par benoitplamondon
Le travail d’équipe au cœur de la philosophie de Yanick Jean
Yanick Jean

VICTORIAVILLE. Le travail d’équipe sera la priorité de Yanick Jean sous sa gouverne chez les Tigres. Le nouveau directeur général de l’équipe n’a pas cessé de le marteler lors de la conférence de presse annonçant son retour avec l’organisation.

«Au niveau professionnel, il y a 25 personnes qui gravitent autour de l’organisation. Chacun a sa tâche. Dans le hockey junior, c’est davantage une affaire d’équipe. C’est du moins de cette façon que je compte travailler», a-t-il lancé.

À la lumière de ses propos, il connaît plus que jamais la recette du succès. Au fil des ans, son expérience, ses erreurs et ses bons coups ont fait de lui un homme de hockey plus complet. Son expertise et sa façon de travailler devraient permettre à l’équipe de connaître des jours meilleurs.

«J’ai récemment eu mes retrouvailles des 20 ans de notre victoire avec les Saguenéens de Chicoutimi. J’ai compris encore plus à ce moment les raisons pour lesquelles ont avait gagné. J’ai réalisé à quel point on était tissé serré, même 20 ans plus tard. C’est ce qu’on doit tenter de reproduire», a-t-il indiqué.

Entraîneur dans l’âme, il insiste sur le fait que plusieurs aspects du hockey l’intéressent. Son réseau de contacts devrait lui permettre de bien manœuvrer le dossier des joueurs européens, entre autres, sans compter son intérêt pour le recrutement.

«Je suis un entraîneur dans l’âme, mais j’aime aussi d’autres aspects du hockey. J’ai toujours accordé beaucoup d’importance à la connaissance des joueurs du circuit. À ce chapitre, ce ne sera donc pas un gros ajustement par rapport à mes nouvelles fonctions», a-t-il partagé.

Son plus grand défi, pour l’instant, sera de mettre en confiance tous les membres du personnel, dont l’entraîneur-chef Bruce Richardson, afin de rendre le travail d’équipe efficace au sein de l’organisation.

«Mon plus grand défi est d’arriver à faire qu’un avec le personnel d’entraîneurs. Je sais comment Bruce se sent présentement pour avoir été dans ses bottines. C’est maintenant à moi à gagner sa confiance. Dès que la routine sera établie, on avancera rapidement comme équipe», a-t-il lancé.

Jean pourra commencer à mettre sa couleur à l’équipe dès le 1er août, à l’occasion de l’ouverture de la période des transactions. Il prévoit contacter les joueurs de 20 ans, entre autres, pour éclaircir la situation. Avant son départ, Jérôme Mésonéro avait déjà confirmé Julien Leduc et Angelo Miceli à titre de joueurs de 20 ans. Brandon Whitney et François Tremblay devaient lutter pour l’autre casier. Jean n’écarte pas la possibilité de changer les plans.

Au cours des prochaines semaines, avec le reste du personnel de l’équipe, il compte établir le plan de relance de l’équipe. «Je n’ai jamais eu peur de prendre des décisions et de vivre avec. Ça se reflètera dans mon nouveau rôle de directeur général», a-t-il conclu.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des