Carl Mallette serein avec la décision

Par stevenlafortune
Carl Mallette serein avec la décision
Malgré que sa candidature n'ait pas été retenue par l'organisation

VICTORIAVILLE. Présent lors de la conférence de presse, Carl Mallette était serein avec la décision du nouveau président, Johnny Izzi, de nommer Yanick Jean à titre de DG des Tigres.

L’ancienne gloire des félins avait manifesté de l’intérêt pour le siège qu’occupait Jérôme Mésonéro lorsque ce dernier a annoncé son départ pour devenir recruteur pour l’Avalanche du Colorado. Au final, il aura été coiffé par l’ancien pilote, qui revient au sein de l’organisation trois mois après son congédiement.

N’empêche, cette nomination n’est pas pour lui un constat d’échec, ni même une déception, mais plutôt comme un retour de deux mois en arrière, alors qu’il venait d’accepter de devenir vice-président des opérations hockey de l’équipe. D’ailleurs, il n’était aucunement question pour lui de quitter ses nouvelles fonctions lorsque l’annonce a été divulguée.

«Quand j’ai accepté le poste il y a deux mois, j’étais super content. Le tout concordait avec ma vie et c’était parfait. Au départ de Jérôme, ça aurait été malhonnête de ma part de dire que le poste ne m’intéressait pas. Néanmoins, je suis heureux de la nomination de Yanick, j’ai confiance en lui et c’était évident que peu importe le candidat choisi, je ne voulais pas partir», a-t-il lancé.

Ayant déjà côtoyé Jean derrière le banc des Tigres le temps d’une saison (2012-2013), Mallette estime que l’approche qu’il aura avec lui sera sous le signe de la continuité du travail que les deux hommes avaient amorcé au cours de cette campagne.

«On a la même vision du hockey. Notre parcours sportif est similaire et nous sommes tous les deux des communicateurs. Notre relation était saine à l’époque, alors je ne vois pas pourquoi elle aurait changé depuis le temps. Je suis très à l’aise avec lui», a-t-il complété.

Enfin, il a indiqué qu’il ne dérogerait pas du plan qu’il s’était fixé au départ par rapport à ses fonctions. «J’ai tout à apprendre du métier et je vais poursuivre le plan que j’avais en tête. Je prévoyais faire le tour des arénas et, ce qui est bien, c’est qu’il va n’y avoir que moi et Yanick dans l’auto lors de nos déplacements. On va pouvoir échanger amplement sur plein de sujets», a-t-il conclu.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des