Sections

Un Russe à l’essai au camp d’entraînement des Félins

Il a évolué en Ontario au cours des deux dernières saisons


Publié le 21 juin 2017

Si Kevin Cloutier décidait de réclamer un patineur soviétique lors du prochain encan international de la Ligue canadienne de hockey, le 28 juin, les Tigres aligneraient une véritable filière russe.

Misant déjà sur Ivan Kosorenkov, le directeur général des Félins a confirmé la venue d’Egor Kurbatov (s'écrit aussi Yegor, précise Cloutier) dans les Bois-Francs lors du prochain camp d'entraînement. Au Canada depuis deux ans, il est considéré, dans les registres de la Ligue canadienne de hockey (LCH), comme un joueur «hors territoire». Il n'accaparera donc pas l'un des deux casiers de joueur européen dans le vestiaire des Tigres.

Kurbatov s'aligne avec les Rattlers de Bradford, dans la Greater Metro Junior A Hockey League, en Ontario. Le Moscovite de 18 ans a totalisé 65 points, dont 21 buts, en 36 matchs la saison dernière. Recrue de l'année en 2016, il avait récolté 32 points en autant de parties à sa première campagne en Amérique du Nord.

Du haut de ses 5'11'' et 175 livres, il est membre de l'écurie de la Creative Artists Agency Sports, dirigée par Pat Brisson. Kurbatov est le protégé de J.P. Barry. Cloutier, très heureux de sa prise, est impatient de voir comment son protégé se comportera sur la glace lors du prochain camp d'entraînement. Le directeur général des Tigres a suivi cette nouvelle tendance dans la LCH. Depuis quelques années, on observe de plus en plus de patineurs européens n'ayant pas l'étiquette de joueur étranger sur les glaces canadiennes. Le règlement stipule que ces hockeyeurs doivent avoir passé deux ans en Amérique du Nord avant d'intégrer les rangs d'une équipe de la LCH pour avoir un tel statut.

Evgeny Kiselev (Cataractes de Shawinigan) et Danill Miromanov (Titan d'Acadie-Bathurst), notamment, ont connu un parcours similaire à Kurbatov avant de faire le saut dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il s'agit, ni plus ni moins, d'une voie de contournement au repêchage européen de la LCH.

Avant de devenir la propriété des Tigres, Kevin Cloutier a dû en faire la demande officielle aux autorités de la Ligue de hockey de l'Ontario. Celles-ci se sont assuré que les droits de Kurbatov n'appartenaient à aucune de leurs formations. Si Kurbatov perce l'alignement des Félins, la formation des Bois-Francs devra acheter les droits de libération aux Rattlers. Généralement, ce genre de transaction se scelle pour quelques milliers de dollars