Un public conquis pour les Anciens Canadiens


Publié le 19 mars 2017

Stéphane Fiset faisait partie de la formation des Anciens Canadiens.

©Alex Drouin

L'amphithéâtre Léo-Paul-Boutin n'était pas plein, mais presque. Ils étaient 1123 spectateurs pour voir à l'œuvre les Anciens Canadiens, samedi soir, qui ont affronté l'Équipe Étoile de Plessisville.

Parmi les plus connus, il y avait Patrice Brisebois, Stéphane Richer, Oleg Petrov, Gilbert Delorme, Jocelyn Lemieux et Stéphane Fiset.

«On essaie toujours de donner un bon spectacle», a fait part ce dernier qui a disputé deux rencontres avec le Tricolore lors de la campagne 2001-2002. Pour ce match, il jouait à la position de défenseur.

Les rires ont été nombreux durant la soirée et la plupart ont été causés par Delorme, toujours très loufoques lors de ces rencontres. L'ancien numéro 27 a particulièrement fait rire le public lorsqu'il a jeté les gants à quelques reprises face à la formation novice du Hockey mineur de Plessisville lors de la deuxième période.

Sans grande surprise, c'est le Bleu-Blanc-Rouge qui a remporté ce match par le pointage de 11 à 7.

Près de 8000 $ ont été recueillis et les profits seront versés au Dek hockey La Samare, à 36 jeunes de cette polyvalente qui participeront au Grand défi Pierre Lavoie à la course, à l'Association du hockey mineur de Plessisville et à l'Association de la balle-molle mineure de Plessisville.

Ils sont encore en forme

L'un des organisateurs de l'événement, Jean-Noël Bergeron, était parmi l'Équipe Étoile de Plessisville qui a tenté de rivaliser avec les anciens Glorieux.

Heureusement, ces derniers n'y ont pas mis toute la gomme. «Stéphane Richer est le joueur qui m'a le plus impressionné», a dit tout souriant M. Bergeron à propos du dernier marqueur de 50 buts chez le Tricolore.

Bien qu'il n'ait jamais porté le chandail des Canadiens, Simon Gagné était aussi de cette rencontre. «Il était toujours bien placé sur la glace», a noté l'un des organisateurs.

Salut mon chum!

Cette soirée se voulait aussi un hommage au regretté Daniel Fréchette, décédé en juillet dernier.

Le hall Salut mon chum!, dans lequel se trouvait quelques objets sportifs lui appartenant en plus de plusieurs découpures de journaux, ont rappelé de bons souvenirs au public.

«J'avais de gros frissons lorsque j'y suis entré», ne s'est pas caché de dire Stéphane Fiset.

Le public a pu revivre certains moments marquants de la carrière de Daniel Fréchette avec le hall Salut mon chum!

©Alex Drouin