Le Titan sur le respirateur artificiel


Publié le 19 mars 2017

En trois rencontres face au Collège Français, William Dastous a reçu 146 tirs, soit une moyenne de 48,6 lancers par match.

©Alex Drouin

Le Titan de Princeville est au bord du gouffre, puisqu'il a perdu une troisième rencontre consécutive dans sa série face au Collège Français de Longueuil dimanche (19 mars) au Colisée Jean-Béliveau. Il s’est incliné 5 à 1.

La prochaine rencontre sera disputée mercredi (22 mars) au Centre sportif-Paul-de-la-Sablonnière à 19 h 30. S'ils ne veulent pas être éliminés dans cette série quatre de sept, les protégés de Guillaume St-Denis devront absolument rempoter ce match.

«Il faut repartir à zéro et y aller une période à la fois», a commenté l'entraîneur-chef du Titan, Guillaume St-Denis, qui a également mentionné que le moral de sa troupe était bon malgré le troisième revers.

En deux rencontres devant ses partisans en séries éliminatoires, le Titan a savouré une victoire en première ronde face au Forts de Chambly par le score de 4 à 3 le 6 mars et a perdu le second 5 à 2 contre la formation de Longueuil le 17 mars.

Advenant que la série se poursuive, la cinquième rencontre aura lieu vendredi (24 mars) à Longueuil.

Dimanche, les protégés de Pierre Pétroni ont démontré pourquoi ils ont été l'une des deux meilleures équipes de la ligue au cours de la saison régulière en prenant les devants 2 à 0 et 4 à 0 après respectivement la première et la deuxième période. Hugo Lamarche – en avantage numérique – a été le seul des siens à tromper la vigilance de Stefano Cantali, qui a reçu 27 tirs.

«On s'est battu jusqu'à la fin, mais le Collège Français a tout simplement été plus fort que nous. C'est tout de même une équipe qui est à terme pour remporter le championnat», a indiqué le pilote du Titan.

À l'autre extrémité de la patinoire, William Dastous a fait face à un barrage de 61 lancers, dont 30 lors de la période médiane. «Il a fait des miracles», a louangé St-Denis. Lors des deux précédentes rencontres, il a été bombardé de 48 et 37 tirs. St-Denis a confirmé qu'il sera le gardien partant pour le prochain duel.

En saison régulière, le Titan n'a jamais été en mesure de vaincre le Collège Français en s'inclinant à six reprises. Or,  trois rencontres se sont terminées avec un seul but d'écart et deux ont nécessité des prolongations.