«Il faut jouer en équipe et se sacrifier» - Tristan Pomerleau


Publié le 19 mars 2017

©Denis Morin

«Pour vaincre les Sags, on va devoir jouer en équipe et se sacrifier», a dit sans détour le capitaine des Tigres, Tristan Pomerleau.

La série se mettra en branle vendredi (24 mars) au Centre Georges-Vézina, là où les Félins ont perdu les trois rencontres de la saison face à la formation de Chicoutimi. «Ce ne sera pas une série qui va se terminer en quatre ou cinq rencontres», a prédit celui qui arbore le «C» sur son chandail et qui a disputé ses premières saisons dans la LHJMQ sous les ordres de Yanick Jean.

«Ça va être une motivation de plus», a-t-il ajouté. «On a une belle rivalité contre eux et ça promet d'être une bonne série», a renchéri James Phelan.

Maître à la maison

Pour espérer remporter cette série, les Félins devront trouver le moyen de s’imposer au domicile des Sags. Cette saison, la troupe de Yanick Jean a totalisé 49 points à domicile. À ce chapitre, seules quatre équipes ont fait mieux. «On a eu des matchs serrés contre eux et on sait qu'on peut les battre», a indiqué Alexandre Goulet.

«On va arriver plus tôt cette semaine à Chicoutimi pour se familiariser avec la glace olympique du Centre Georges-Vézina et on va être prêt quand la série va commencer», a souligné Phelan.

Qui a le vent dans les voiles?

Les Tigres ont remporté leurs deux derniers matchs du calendrier régulier, dont le dernier par le pointage de 5 à 3 face aux champions de l'an passé, les Huskies de Rouyn-Noranda. Les protégés de Louis Robitaille ont remporté trois de leurs cinq derniers duels de la saison et ont une fiche de six victoires et de quatre revers lors de leurs dix derniers affrontements.

«On arrive en séries avec le vent dans le dos», a commenté Phelan.

Les Sags ont aussi une fiche positive à leurs dix derniers affrontements, soit 6-3-1-0 et ont également signé des victoires à trois de leurs cinq derniers duels.

Seulement Eastman à l'infirmerie

Du côté de l'infirmerie, seul Austin Eastman pourrait rater le début des séries éliminatoires. L'attaquant souffre d'une commotion cérébrale depuis le match du 10 mars face aux Remparts de Québec. «On a aimé la façon dont il a pratiqué au cours des derniers jours. Par contre, on préfère l'avoir pour les rencontres deux et trois plutôt que de précipiter un retour pour le premier match de la série», a avancé Robitaille.

Samuel Beck a effectué son retour au jeu le 17 mars face aux Foreurs de Val-d'Or après avoir raté les 25 dernières rencontres en raison d'une blessure au haut du corps.

Quant à Vincent Lanoue et à Félix Lauzon, qui n'étaient pas en uniforme pour la dernière rencontre de la saison, le pilote des Tigres a fait savoir qu'ils étaient en pleine forme.