L'histoire de Zoé

Publié le 23 février 2017

Zoé a besoin d'un foyer patient.

©Photo Brigitte Gagnon

Un jour de printemps, une personne débarque à la Société protectrice des animaux d'Arthabaska (SPAA) une portée de chatons trouvés errants.

La SPAA en a pris soin et ils ont tous été adoptés. Mais la petite Zoé est revenue. Sa famille raconte que la petite est inquiète et stressée; elle fuit l'humain et se cache la plupart du temps. Effectivement, Zoé semble nerveuse, mais la SPAA décide de lui donner sa chance.

Zoé est stérilisée et installée dans une cage à la vue de tout le monde afin de l'habituer aux humains. Et le stratagème fonctionne. Au fil du temps, la chatte se détend et son comportement s'améliore. Elle se met même à ronronner dans les bras des gens de la SPAA et elle veut jouer.

La SPAA espère maintenant trouver une famille pour Zoé. Une personne patiente et compréhensive pour terminer le travail et créer le lien de confiance guérisseur. Un foyer sans enfants et sans chien serait idéal; un compagnon chat pourrait favoriser son intégration.

Vous êtes cette personne? Alors, venez adopter Zoé qui attend depuis très longtemps.

Au www.spaavic.com, on peut aussi jeter un œil à la vitrine virtuelle des belles gueules de la SPAA.