Sections

Le député Gaudreault dénonce l'inaction du gouvernement

Maintien de l'information locale


Publié le 20 avril 2017

Le porte-parole du Parti Québécois en matière de développement des régions, Sylvain Gaudreault

©Photo TC Media-Cindy Girard

Alors que l'industrie médiatique vit des jours plus sombres, le gouvernement libéral préfère fermer les yeux sur la situation et faire la sourde oreille quant aux récents cris du cœur des principaux intervenants. Du moins, c'est ce que dénonce le porte-parole de l'opposition officielle en matière de développement des régions, Sylvain Gaudreault.

«Le gouvernement libéral est absent dans cet enjeu des plus importants. […] L'annonce récente de la mise en vente des 93 hebdos de Transcontinental nous interpelle puisque cela constitue une menace pour la qualité et la diversité de l'information en région», souligne M. Gaudreault.

Ce dernier estime qu'il est primordial pour les régions de conserver l'information locale. «Malheureusement, il n'y a rien dans le dernier budget libéral pour les médias.»

Passer à l'action

Ainsi, le député de Jonquière réclame la mise en place d'un plan d'action de la part du gouvernement afin de soutenir l'industrie.

«Le pilier fondamental de la démocratie, c'est l'accès à une information diversifiée», ajoute le politicien.

Sylvain Gaudreault demande, d'entrée de jeu, que le gouvernement fasse ses devoirs et qu'il revoie sa stratégie de communication afin de s'assurer qu'il fait les bons choix en matière, notamment, d'investissements publicitaires.

De plus, il souhaite que le gouvernement modifie le projet de loi 122, qui doit être étudié en profondeur en mai, afin de maintenir l'obligation, pour les municipalités, de publier leurs avis publics dans les médias locaux.

«Les avis publics représentent 0,05% du budget des municipalités. Toutefois, à travers le Québec, ces avis représentent 10 M $ en revenus publicitaires. C'est un montant à ne pas négliger.»

Par ailleurs, la création de mesures fiscales serait également une bonne avenue pour assurer la survie des médias de proximité. M. Gaudreault évoque, par exemple, la mise en place d'un crédit d'impôt sur la masse salariale.

Virage numérique

Qui plus est, Sylvain Gaudreault est d'avis qu'il faut aider les médias écrits dans leur passage vers le numérique. Cependant, il est essentiel de conserver des versions imprimées puisque bon nombre de gens n'ont toujours pas accès à l'internet haute vitesse, encore en 2017.