Les Tigres perdent la bataille des unités spéciales

Les Tigres perdent la bataille des unités spéciales

Tigres de Victoriaville

L’une des meilleures attaques de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, celle des Islanders de Charlottetown, était de passage à l’Amphithéâtre Gilbert-Perreault mercredi soir.

Étonnamment, les 1679 spectacteurs ont eu droit à un duel plutôt défensif. Les visiteurs ont savouré une victoire de 3 à 1. Maxime Comtois, complétant un brillant tic-tac-toe avec Félix Lauzon et Alexandre Goulet, a ouvert la marque tôt en deuxième période. L’ancien Tigre Jake Barter a répliqué quelques minutes plus tard. À mi-chemin dans le match, Pierre-Olivier Joseph a inscrit le but vainqueur. En supériorité numérique, le défenseur de 17 ans a complété la passe de Chris Chaddock. Le petit cerbère de 5’07 » Blade Mann-Dixon n’a rien donné aux Tigres par la suite, et ce, même si ceux-ci ont profité de six supériorités numériques, dont deux de deux joueurs.

«Nous avons joué une bonne rencontre. Ça a été un bon match de hockey junior en fait. La victoire aurait pu aller d’un côté comme de l’autre. Les unités spéciales ont cependant fait la différence», a commenté l’entraîneur-chef Louis Robitaille d’entrée de jeu.

Dans cette cause perdante, Olivier Tremblay a repoussé 31 lancers. L’entraîneur a apprécié sa performance. Jake Coughler a complété le pointage dans une case déserte.

Si Robitaille s’est dit satisfait de sa troupe, il n’en était rien à l’autre bout du corridor. Son homologue Jim Hulton aurait aimé plus de vivacité de la part de son équipe, qui a habitué les amateurs à des festivals offensifs depuis le début de la saison. «Je ne suis satisfait que d’une chose, la victoire. Notre jeu en infériorité numérique et celui de notre gardien ont aussi été à point. Sinon, ce n’est pas le genre de hockey que j’aime nous voir jouer. Les gars n’ont pas joué en équipe pour créer des occasions», a-t-il dit.

Chez les Tigres, l’unité composée de Félix Lauzon, Maxime Comtois et Alexandre Goulet a été la plus menaçante. Les autres trios se sont montrés plus discrets. «Je ne peux pas dire que James Phelan n’a pas travaillé ce soir. Jacob Lapierre a raté une belle chance en deuxième. Le trio d’Hungtinton (Antoine Lessard et Danyck Calgaro) a généré des choses. Je ne peux pas dire que je n’ai misé que sur un trio ce soir…», a défendu Robitaille.

À quelques occasions dans le match, on a vu les Félins éprouver des ennuis à sortir de leur territoire. Certains ont aussi tenté d’en faire trop, perdant la rondelle en territoire central. Ce fut le cas de Jérémie Beaudin, notamment, qui aime transporter la rondelle. Le défenseur n’a cependant pas eu la main heureuse dans cet aspect face aux Islanders. «On a revu de vieux parterns, surtout en deuxième période. Certains ont tenté de faire des jeux seuls, mais on a retrouvé la bonne recette par la suite», a souligné Robitaille.

Les Tigres, de retour à l’entraînement jeudi matin, visiteront l’Océanic de Rimouski vendredi. Mathieu Ayotte pourrait effectuer un retour au jeu. Bradley Lalonde et Pascal Laberge sont toujours sur la touche.

Tous ne semblent pas être au sommet de leur forme chez les Tigres, comme c’est souvent le cas durant la saison. Félix Lauzon, l’un des meilleurs joueurs de centre du circuit sur les mises en jeu, a été muté à l’aile de Maxime Comtois face aux Islanders. Comtois a remporté 5 mises en jeu sur 19.

«Maxime est bon sur les mises en jeu. On souhaitait essayer quelque chose. Ultimement, Félix est retourné à son poste pour quelques mises en jeu dans notre territoire», a souligné Robitaille. Pourtant, Lauzon n’a pris part qu’à deux mises en jeu durant le match. On peut donc soupçonner une blessure chez le joueur de centre de 18 ans.