Agression sexuelle : Jean-Christophe Martin accepte son sort

Publié le 19 mai 2017

Dominic Vézina, Jean-Christophe Martin et Pierre-François Blondeau

©TC Media - Claude Thibodeau

Jean-Christophe Martin, l’un des trois accusés reconnus coupables dans l’affaire d’agression sexuelle survenue le 25 octobre 2014 lors d'une soirée «rave» pour les 15-25 ans au Complexe Sacré-Cœur de Victoriaville, n’interjettera pas appel et il ne contestera pas la peine minimale de cinq ans de pénitencier. 

Pierre-François Blondeau ne fera également pas appel de la décision du jury à son endroit et, tout comme Jean-Christophe Martin, il a adressé des excuses à la victime.

Les avocats de la poursuite et de la défense, dans son cas, ont proposé une suggestion commune de 12 mois de prison..

Le juge François Huot a toutefois manifesté son incompréhension, étonné par la suggestion proposée. Il n’est pas prêt à l’entériner. Le dossier a été fixé au 6 juin au palais de justice de Victoriaville.

Dominic Vézina, quant à lui, entend contester la constitutionnalité de la peine minimale. Son dossier a aussi été fixé au 6 juin.

Plus de détails à venir…