Vol de ruches : la preuve est complète

Claude Thibodeau claude.thibodeau@tc.tc
Publié le 14 octobre 2016

Marco Beausoleil avait été le premier individu arrêté dans cette affaire.

©TC Media - Archives

Dans le dossier de l'important vol de ruches et d'abeilles survenu à Saint-Valère, le ministère public, représenté par Me Cynthia Cardinal, a remis, vendredi, les derniers éléments de preuve à la défense. «La preuve est maintenant complète», a-t-elle indiqué.

Les deux accusés, les frères Marco et Yanick Beausoleil de Mandeville, âgés respectivement de 36 ans et de 43 ans, n'étaient pas présents, vendredi. Un avocat les représentait.

Me Cardinal a indiqué que des discussions devraient avoir lieu avec la défense.

Les dossiers des frères Beausoleil ont été reportés au 19 décembre. Marco et Yanick Beausoleil font tous deux face à deux chefs d'accusation de vol et de recel.

On leur reproche d'avoir volé des Entreprises Francis Labonté des ruches et des abeilles d'une valeur dépassant les 5000 $ et d'avoir eu, en leur possession, des ruches et des abeilles sachant qu'elles provenaient de la perpétration d'une infraction criminelle.

Le vol, rappelons-le, est survenu entre le 25 et le 26 avril 2016 dans un champ du rang 12 et de la route 955 à Saint-Valère. On y a dérobé 184 des 230 ruches qui s'y trouvaient, ce qui représentait quelque 5,5 millions d'abeilles pour une valeur, selon le propriétaire, d'environ 200 000 $.

Malheureusement, les ruches n'ont pas été retrouvées à ce jour, mais la Sûreté du Québec confirme que l'enquête se poursuit.

Yanick Beausoleil

©TC Media - Archives