Sections

Accident mortel : bien des questionnements


Publié le 8 août 2017

Le conseil municipal de Saint-Léonard-d'Aston a l'intention de se pencher sur l'accident qui a coûté la vie à Jérémy Cayer, le jeune automobiliste de 19 ans d’Asbestos qui a été heurté de plein fouet, lundi matin, sur le rang Saint-Joseph.

Une demande avait déjà été placée au MTQ, le printemps dernier, afin de réduire la vitesse de 90 à 70 km/h, sur une portion de l'ancienne route 155, située entre le pont et la sortie de Saint-Léonard-d'Aston, soit un peu avant l'endroit où la collision s'est produite.

Le maire Daniel Coutu ne croit toutefois pas que la vitesse ait pu être un facteur dans l'accident, mais pointe plutôt la densité de circulation. «On va attendre le rapport de police, mais on sait qu'il y a eu différents événements au fil des ans, en raison du trafic, raconte-t-il. Dans ce cas-ci, c'est surprenant, parce que c'est dans une ligne droite, tandis qu'il y a eu d'autres événements dans la grande courbe de la ferme Aston.»

Il faut dire que le rang Saint-Joseph est très passant puisque plusieurs l'utilisent pour transiter vers l'autoroute 20, plutôt que passer par l'autoroute 55. Selon les données rendues publiques par le MTQ, ce sont 5300 véhicules par jour qui l'empruntaient entre l'A-20 et le village de Saint-Léonard, en 2016, un bond de 400 par rapport à 2014.

La portion du rang Saint-Joseph, entre Saint-Léonard-d'Aston et Saint-Célestin, ne figure plus sur l'Atlas des transports, où les débits de circulation sont mis à jour à tous les deux ans. Le dernier relevé, datant de 2002 (avant le prolongement de l'A-55), faisait état de 6300 véhicules par jour à cet endroit. 

Le maire de Saint-Léonard-d'Aston admet que le doublement de l'A-55 pourrait mettre moins de pression sur le rang Saint-Joseph. «Ce serait à étudier, pour savoir où vont les gens. Peut-être qu'ils passeraient quand même, continue-t-il. C'est vrai qu'il y a beaucoup de trafic de l'autoroute 20 qui évite la 55. On le sent, surtout aux heures de pointe. Ça passe beaucoup.»