Sections

Situation d'urgence à Victo : le toit d'un immeuble arraché


Publié le 19 mai 2017

Une partie du toit de l'immeuble

©TC Media - Claude Thibodeau

Tout a déboulé très rapidement un peu avant 22 h 40, jeudi. D'abord, un appel a fait état d'un arbre tombé sur la chaussée sur la route 122 à Sainte-Clotilde-de-Horton. Puis, rapidement, un autre appel, beaucoup plus sérieux celui-là, indique un toit arraché d'un immeuble de la rue Place de la Ronde à Victoriaville.

Des véhicules ont été endommagés.
TC Media - Claude Thibodeau

apidement, les services d'urgence se mettent en direction. Mais, au même moment, de nombreux appels inondent la centrale 9-1-1 pour des arbres tombés et des branches ou des arbres touchant des fils électriques.

Les vents ont fait des ravages.
TC Media - Claude Thibodeau

Sur la rue Place de la Ronde effectivement, le toit d'un immeuble de six logements a été arraché sous la force des vents pour aboutir à l'arrière et endommager des véhicules.

Deux résidents, rencontrés sur les lieux, ont relaté ce qu'ils ont vécu.

Marie Labarre habite au deuxième étage de l'immeuble. Elle avait profité du beau temps une partie de la soirée sur son balcon. «À un moment, je suis rentrée, j'ai regardé la télé., les fenêtres toutes grandes ouvertes. Puis, il s'est mis à venter. Je n'ai jamais vu des vents de la sorte. J'en étais à fermer ma dernière fenêtre quand j'ai entendu un «bang». Je me demandais bien de quoi il s'agissait. Ensuite, j'ai aperçu des flammèches et me suis mise à trembler», a-t-elle raconté.

Rapidement, la locataire a entendu des sirènes et un policier est venu lui dire que tous devaient évacuer.

Un autre locataire de l'immeuble, William Lavoie, a aussi été surpris par la situation. Il se trouvait dans son appartement avec son amie de cœur. «Les vents ont commencé.. Je me suis dit que ça allait passer. J'allais m'endormir quand un «gros vroum» s'est fait entendre. Et ça «flashait» dans mes yeux, a-t-il relaté.  Je me suis levé un peu en panique et, en regardant par la fenêtre, j'ai aperçu le toit arraché, au sol. Puis, ça a sonné à la porte. Un gars de l'immeuble  m'a dit que le toit avait été arraché et j'ai constaté que la pluie dégouttait dans l'édifice.»

Les appels ont été nombreux pour les policiers et les pompiers.
TC Media - Claude Thibodeau

Ensuite, les policiers n'ont pas tardé à faire évacuer l'immeuble.

Le minibus pour les sinistrés
TC Media - Claude Thibodeau

Les dommages sont considérables. «Mais l'important, c'est que personne n'a été blessé», a-t-il dit, avec philosophie.

Pompiers et policiers en ont eu plein les bras.
TC Media - Claude Thibodeau

À l'extérieur, pompiers et policiers s'activaient. Les bénévoles du SIUCQ MRC d'Arthabaska ont aussi été dépêchés sur les lieux, notamment avec leur minibus pour abriter des sinistrés. Cinq véhicules et une dizaine de bénévoles ont été déployés.

L'état-major du SIUCQ à l'oeuvre
TC Media - Claude Thibodeau

On a fait appel à la Croix-Rouge pour venir en aide aux sinistrés. Une vingtaine de personnes, a-t-on pu apprendre, pourraient ainsi être prises en charge.

Un périmètre de sécurité a été établi.
TC Media - Claude Thibodeau

La rue Place de la Ronde n'a pas été la seule touchée par les vents violents.

Des arbres tombés ont été signalés aux intersections Plourde et Bellevue, Plourde et du Belvédère, de même que sur la rue du Père-Lévesque où un arbre aurait chuté sur une résidence.

On a rapporté également la chute d'un arbre sur la rue du Manège. Les pompiers ont répondu aussi à des appels pour des feux d'installations électriques sur la rue Kirouac, de la Bonaventure et la rue Notre-Dame Ouest. Ils se sont aussi rendus sur la rue des Érablières et sur la route 161 à Saint-Christophe-d'Arthabaska. Des incidents ont été également rapportés sur la rue Perreault à Victoriaville, de même que sur la route 161 à Saint-Samuel.

Les sapeurs,, vers 0 h 50, ont eu à se rendre également sur le rang Lainesse pour des branches sur la chaussée.

De leur côté, les pompiers de Warwick, eux aussi, ont eu fort à faire. Les sapeurs se sont d'abord rendus sur la rue Nadeau à Saint-Albert, des branches touchaient des fils à moyenne tension.

À Saint-Albert toujours, la brigade incendie a dû se rendre aussi sur la rue Langlois. Un arbre a chuté sur des fils et endommagé le mât électrique d'une résidence.

Appelés aussi en entraide pour une alarme incendie qui, finalement, n'était pas fondée à Kingsey Falls, les pompiers de Warwick ont été requis, ensuite, pour un arbre tombé sur la chaussée entre Saint-Albert et Sainte-Clotilde-de-Horton. «Les policiers s'en sont occupés», a précisé le directeur du Service de protection contre les incendies de Warwick, Mathieu Grenier.

Un autre appel a ensuite mené les pompiers warwickois sur la rue Gingras à Warwick où un arbre s'est affaissé sur une maison sans causer, heureusement, de dommages importants.

Les sapeurs n'en avaient pas terminé puisque leurs services ont été requis sur la rue Principale à Saint-Albert pour un arbre tombé sur des fils, affectant deux résidences. «Un poteau a pris feu. Une équipe de trois pompiers a été chargée de surveiller la situation en attendant l'intervention des travailleurs d'Hydro-Québec», a fait savoir le directeur Mathieu Grenier.

Par ailleurs, des fils se sont aussi retrouvés sur la chaussée à l'intersection du rang 4 et de la route Saint-Albert à Warwick.