Un incendie d'origine accidentelle à Victo


Publié le 18 mars 2017

L'incendie serait d'origine électrique.

©TC Media - Claude Thibodeau

Aucun élément criminel n'a été relevé relativement à l'incendie qui a détruit en fin de soirée, vendredi, un bâtiment désaffecté du rang de la Pointe-Beaudet à Victoriaville.

«En raison de la destruction, l'identification exacte de la cause pourrait être bien difficile, mais il pourrait s'agir d'un incendie d'origine électrique. L'électricité était présente dans le bâtiment», a indiqué, samedi matin, Martin Boissonneault, capitaine aux opérations au Service de sécurité incendie de la Ville de Victoriaville.

À l'arrivée des pompiers dirigés par le capitaine Jean-Stéphane Bergeron, le brasier était très intense. L'embrasement était généralisé. Les flammes ont réduit en cendres le bâtiment d'environ 1200 pieds carrés. Un peu de foin se trouvait à l'intérieur. Une pelle mécanique a été utilisée pour aider les pompiers dans leur travail d'extinction.

Quelque 20 pompiers, alertés par un passant  vers 23 h 20, ont été dépêchés sur les lieux pour combattre les flammes, s'assurer de protéger la résidence, malgré tout assez éloignée, et une roulotte à proximité.

Les deux camions-citernes de la brigade incendie ont été utilisés pour l'alimentation en eau. L'intervention des sapeurs a pris fin vers 3 h 30.

Sur les lieux, des policiers de la Sûreté du Québec étaient présents, tout comme les paramédics d'Urgence Bois-Francs en prévention.

Les bénévoles du SIUCQ MRC d'Arthabaska ont aussi été appelés sur place pour la réhabilitation des pompiers et pour assurer une circulation fluide des camions-citernes.

Quelque 20 pompiers ont été mobilisés.

©TC Media - Claude Thibodeau

incendie 4

©TC Media - Claude Thibodeau

Les pompiers ont terminé vers 3 h 30.

©TC Media - Claude Thibodeau