Une trentaine de vaches périssent dans l'incendie d'une ferme

Des dommages de quelque 450 000 $

Ghyslain Chauvette ghyslain.chauvette@tc.tc
Publié le 9 juillet 2015

SAINT-NORBERT-D'ARTHABASKA. Mercredi soir vers 21 h 20, un incendie a complètement détruit la ferme du 32, 6e rang à Saint-Norbert-d’Arthabaska.

À l'arrivée des pompiers, c’était l’embrasement général. La ferme, propriété de Jean-René Marcoux, est d’ailleurs une perte totale. Les dommages sont estimés à quelque 450 000 $. Les sapeurs ont donc tôt fait de protéger les bâtiments voisins, dont un hangar et la résidence.

À l’intérieur du bâtiment agricole, une trentaine de vaches auraient péri. C’est un voisin, Patrick Couture, qui a aperçu les flammes de son salon. Il a immédiatement demandé à sa conjointe de contacter les unités d’urgence.

Il s’est rapidement rendu à l’intérieur de la ferme en flammes. Il a réussi à sortir deux bêtes. Il a ensuite dû quitter les lieux, incommodé par la fumée.

Les propriétaires n’étaient pas sur place au moment où le feu a pris naissance. L’un d’eux est toutefois rapidement arrivé sur les lieux. Visiblement secoué, il a été pris en charge par les paramédics.

Peu avant minuit, une pelle mécanique a été déployée. Outre les pompiers de Victoriaville, ceux de Princeville, Chesterville, Warwick et le Service de sécurité incendie de l’Érable, entre autres, ont été sollicités.

Selon les premières constations, il s'agirait d'un incendie d'origine accidentelle. Un bris d'équipement aurait causé le sinistre.

Les forts vents au sommet de la montagne et le foin à l’intérieur du bâtiment agricole ont favorisé la propagation du feu. Du foin, se trouvant dans une remorque stationnée entre la maison et la ferme, a également pris feu. Heureusement, une personne a été en mesure de déplacer la remorque hors de danger. (G.C.)