Le Québec a découvert la voix de Véronica


Publié le 20 mars 2017

Véronica Hidalgo lors de sa prestation à La Voix

©OSA Images - TVA

Après avoir pris quelques jours pour décanter de son récent passage à l'émission La Voix, la Victoriavilloise Véronica Hidalgo a indiqué vouloir poursuivre dans la chanson même si aucun des quatre juges ne s'est retourné pour elle.

L'étudiante de 19 ans du cégep Saint-Laurent de Montréal était à Victoriaville toute la semaine, en relâche. Cela lui a permis de prendre du temps pour analyser cette aventure télévisuelle et d'obtenir plein d'amour des gens du coin qui n'ont pas manqué de la féliciter de son courage et de sa prestation.

Véronica a raconté qu'elle avait été invitée à auditionner à l'émission par une recherchiste qui l'avait remarquée sur Youtube. «Ce n'était pas du tout dans mes plans, mais je n'ai pas craché sur l'opportunité et fait l'audition l’été dernier à Montréal», a-t-elle expliqué.

Quand elle a reçu l'appel pour lui dire qu'elle passait à l'audition à l'aveugle, elle a confié être plus excitée que ce à quoi elle s'attendait. «J'étais contente de faire un show devant tout le Québec», a-t-elle noté.

Mais lorsqu'il a été temps de monter sur scène, Véronica a découvert qu'elle n'était pas assez préparée. Ce n'est pas sa chanson qui n'était pas prête (elle a interprété «Le temps est bon» de Stéphane Venne), mais bien son stress qui était un peu trop élevé. «C'est ça qu'il faut gérer et je n'ai jamais été aussi stressée. Il y a la réputation de La Voix et c'est de la pression. Mais toute l'équipe est très gentille», a-t-elle tenu à ajouter.

Pour ce qui est du choix de sa chanson, elle avoue que c'est après avoir entendu un remix qu'elle est allée voir l'original. Elle l'a choisie parce qu'elle lui ressemble. Véronica a d'ailleurs pris son temps pour la chanter ce qu'elle n'a pas remarqué.

«Je n'ai même pas vu que personne ne se retournait. Pendant que je chantais, je n'étais pas moi-même, j'étais comme détachée. Je ne sais même pas ce qui se passait dans ma tête.»

Malgré qu'aucun juge ne se soit retourné, ils ont tous eu de bons commentaires : la pureté de sa voix selon Éric Laponte, une belle émotion aux dires de Pierre Lapointe, beaucoup de tendresse a remarqué Marc Dupré et une voix remplie de bienveillance souligne Isabelle Boulay. Cela ne l'a pas empêchée de pleurer un bon 20 minutes après être sortie de scène. «J'étais déçue que tout le monde allait voir ça», a-t-elle exprimé. Pourtant, c'est sa belle voix que les gens auront retenue et son interprétation sentie. «Finalement, il faut se dire que c'est un concours même si c'est difficile. Ça donne une belle visibilité», a-t-elle remarqué.

De se voir à la télévision lui aura donné une leçon d'humilité. «J'avais besoin de le revoir pour l'égo. Ça m'a fait du bien et je suis super fière d'avoir été là. J'ai beaucoup appris.»

@ST:La chanson

@R:L'ancienne gagnante de Secondaire en spectacle (2014 à l'École secondaire Le boisé) a bien l'intention de poursuivre dans la musique et avec ses chansons. En effet, elle écrit sérieusement depuis un an maintenant et est à élaborer un spectacle qu'elle aimerait bien présenter au Carré 150. «Mais la musique, je continue à faire ça pour le fun, quand je suis inspirée. Je n'étudie pas dans ce domaine», a-t-elle précisé.

«Actuellement je travaille avec Étienne Perron (un autre gars de Victo qui étudie en musique) pour mes chansons», ajoute-t-elle.

Véronica aimerait bien multiplier les occasions de faire des premières parties de spectacles, question de se faire connaître. Elle espère aussi profiter de cette visibilité de La Voix pour se faire entendre le plus possible. Elle devrait d'ailleurs être plus présente sur Youtube et songe à participer au concours de la chanson de Granby.