Après les bijoux, Lucie Masse donne une deuxième vie aux cadres


Publié le 15 mars 2017

Après les bijoux, Lucie Masse donne une deuxième vie aux cadres

©TC Media - Manon Toupin

Lucie Masse fait des bijoux à partir d'ustensiles depuis dix ans maintenant. Depuis quelques semaines, elle a ajouté les cadres à ses «Créations deuxième vie».

Même si elle continue à faire des bijoux à partir d'ustensiles récupérés et de vieux bijoux, elle a eu l'idée, il y a quelques semaines, de créer des personnages qu'elle installe dans des cadres. Cela lui permet d'offrir quelque chose aux gens qui ne portent pas nécessairement de bijoux.

Elle n'hésite pas à utiliser fourchettes, cuillères, entières ou par bouts, pour ses créations. La tête est faite d'une tête de cuillère, les bras et les jambes sont des dents de fourchette et elle ajoute des bouts de chaînes (qui n'étaient pas utilisés jusqu'à maintenant) ou des ressorts de stylos pour décorer le tout.

Lucie a aussi l'intention de créer des mosaïques qu'elle encadrera. Pour cela, elle ne prend pas nécessairement des morceaux d'ustensiles, mais entièrement des matières récupérées. Cela est très important pour elle de donner une deuxième vie à sa matière première. En plus, cela lui permet une nouvelle approche avec les cadres. «Je les ramasse depuis longtemps et je me disais qu'à un moment j'allais trouver quoi en faire», explique-t-elle.

Depuis 10 ans ses bijoux ont fait leur place dans le cœur des gens qu'elle rencontre lors de différents salons. Mais Lucie cherche toujours des façons d'apporter du nouveau, de mener sa création encore plus loin. Et les idées ne manquent pas. Si bien qu'elle propose maintenant des colliers mosaïques, des joncs tournés avec des bouts d'ustensiles de l'acier inoxydable (qu'on peut même mettre au lave-vaisselle).

Si elle continue les différents salons où elle présente ses bijoux (et ses cadres maintenant), elle est aussi présente au parc Marie-Victorin de Kingsey Falls et au Centre de la biodiversité de Sainte-Angèle.

Tout cela lui permet de faire ses bijoux et ses cadres pratiquement à temps complet. Dans son atelier du sous-sol de sa maison, tous les articles récupérés sont bien classés et sont en nombre suffisant pour permettre la fabrication de nombreux bijoux. Une belle façon de mettre en valeur son envie d'utiliser les nombreux ustensiles et bijoux brisés qu'elle récupère des comptoirs familiaux. Même les sacs dans lesquels elle remet les bijoux sont faits par elle, avec de vieux jeans. Tout cela lui permet de faire des produits uniques qui font encore, même après dix ans, le plaisir des gens.

On peut voir son travail sur sa page Facebook Lucie Masse (création deuxième vie) ou encore sur son site Internet.

Les cadres bénéficient d'une deuxième vie.

©TC Media - Manon Toupin