De l'émotion et des chansons «En pièces jointes»

Le chœur Daveluy prêt pour son spectacle

Manon Toupin manon.toupin@tc.tc
Publié le 18 octobre 2016

Les choristes sont prêts.

©Christine Marchand

Les 53 choristes sont presque prêts et ont bien hâte de présenter aux spectateurs ce spectacle, «En pièces jointes», auquel ils travaillent depuis 14 mois maintenant.

Deux représentations sont prévues pour le samedi 5 novembre à 20 h et le dimanche 6 novembre à 14 h à la salle Les-frères-Lemaire du Carré 150 de Victoriaville.

Aux choristes s'ajoutent quatre musiciens talentueux : Keven Charrette aux guitares, Daniel Couture aux percussions, Joanie St-Amand à la basse et Mélie Caron au piano et à la direction des musiciens. Celle-ci cumule maintenant 10 années à titre de pianiste du chœur.

Pour ce spectacle, où la technologie sera à l'honneur, les chanteurs ont appris leurs chansons par cœur. «C'est intéressant de les diriger sans partitions. Les choristes sont disponibles et avec moi. Ça devient plus vivant et animé», apprécie la directrice du chœur, Suzanne Lainesse.

Projections numériques et vidéos seront aussi proposées, gracieuseté des deux metteurs en scène du spectacle, Martine Tourigny et Éric Mercier. «Ça nous fait passer à une autre étape», apprécie Mme Lainesse.

Au programme pour les deux représentations, des chansons qui feront remonter l'émotion pure, d'autres qui entraîneront à la fête et certaines qui amèneront une prise de conscience. Parmi elles, Le monde est rendu fou, composition de Suzanne Lainesse qu'elle interprètera accompagnée de son chœur. «Ce sera très émouvant pour moi», croit-elle.

Le concert sera aussi une occasion de rendre hommage aux grandes interprètes féminines québécoises grâce à un «medley» de plusieurs minutes. On soulignera également le chœur qui célèbre cette année ses 45 ans. «Je trouve que Denise Maheu a eu une bonne idée en créant le chœur Daveluy il y a 45 ans», ajoute Suzanne Lainesse qui commence sa 13e année à la direction.

Tout le concept, mise en scène et chansons choisies font en sorte qu'il sera très contemporain. Et les spectateurs peuvent s'attendre à quelques surprises, dont une pièce arrangée par le percussionniste Daniel Couture.

«Nous nous offrons aussi un cadeau en chantant au Carré 150 auquel nous avons goûté en accompagnant Chloé Ste-Marie», ajoute la directrice. Mais ce sera une première pour le chœur Daveluy en solo qui compte bien profiter du talent des techniciens et de la technologie disponible.

Le groupe a déjà fait une intensive de deux jours au Camp musical d'Asbestos il y a quelques semaines et est donc à fignoler les derniers détails. «Les choristes se sont beaucoup engagés dans ce spectacle», apprécie la directrice.