Le Festival country et folklorique de Plessisville : comme le bon vin

Steven Lafortune steven.lafortune@tc.tc Publié le 15 juillet 2012
Le Festival country de Plessisville avait une belle brochette d’artistes invités, dont Pierre Hébert.

Comme l’adage le dit si bien, avec l’âge, tout se raffine, comme un bon vin. Maintenant rendu à sa 17e édition, le Festival country et folklorique de Plessisville a atteint un stade où il est devenu un incontournable pour les amateurs de cette musique, qui s’est développée dans le Sud-est des États-Unis.

À en croire le président Marcel Ouellet, le festival a été magnifique lors des quatre jours de festivités. «Tout s’est très bien déroulé et nous avons eu beaucoup de monde dès l’ouverture (jeudi). Nous avons accueilli plus de 200 véhicules motorisés, ce qui n’est pas rien», a-t-il déclaré.

Selon ses estimations, plus de 3 000 visiteurs sont venus partager leur amour du country. La plupart d’entre eux n’avaient que de bons commentaires à l’égard du comité organisateur. «Malgré la température (chaleur accablante), l’activité a été une réussite totale. Les gens ont adoré le site et ses commodités, en plus des artistes qui se sont présentés», a-t-il commenté.

Parmi les invités, notons la famille Dargy vendredi, Steeve Desmarais, René Turgeon et Pierre Guillemette samedi et Robert Hébert dimanche. Au final, M. Ouellet s’est dit satisfait de cette édition. «Je suis content du dénouement du festival. Nos bénévoles ont été extraordinaires et nous avons eu des artistes de qualité et le stade municipal est l’endroit idéal pour recevoir autant de festivaliers», a-t-il affirmé.

Finalement, il a conclu que, comme le bon vin, on ne change pas une recette gagnante. «Nous allons continuer sur la même voie. Tout va bien jusqu’à présent, alors je ne vois pas pourquoi on modifierait nos plans», a-t-il souligné en terminant.

Le Festival country et folklorique de Plessisville : comme le bon vin

Steven Lafortune steven.lafortune@tc.tc Publié le 15 juillet 2012

Comme l’adage le dit si bien, avec l’âge, tout se raffine, comme un bon vin. Maintenant rendu à sa 17e édition, le Festival country et folklorique de Plessisville a atteint un stade où il est devenu un incontournable pour les amateurs de cette musique, qui s’est développée dans le Sud-est des États-Unis.

À en croire le président Marcel Ouellet, le festival a été magnifique lors des quatre jours de festivités. «Tout s’est très bien déroulé et nous avons eu beaucoup de monde dès l’ouverture (jeudi). Nous avons accueilli plus de 200 véhicules motorisés, ce qui n’est pas rien», a-t-il déclaré.

Selon ses estimations, plus de 3 000 visiteurs sont venus partager leur amour du country. La plupart d’entre eux n’avaient que de bons commentaires à l’égard du comité organisateur. «Malgré la température (chaleur accablante), l’activité a été une réussite totale. Les gens ont adoré le site et ses commodités, en plus des artistes qui se sont présentés», a-t-il commenté.

Parmi les invités, notons la famille Dargy vendredi, Steeve Desmarais, René Turgeon et Pierre Guillemette samedi et Robert Hébert dimanche. Au final, M. Ouellet s’est dit satisfait de cette édition. «Je suis content du dénouement du festival. Nos bénévoles ont été extraordinaires et nous avons eu des artistes de qualité et le stade municipal est l’endroit idéal pour recevoir autant de festivaliers», a-t-il affirmé.

Finalement, il a conclu que, comme le bon vin, on ne change pas une recette gagnante. «Nous allons continuer sur la même voie. Tout va bien jusqu’à présent, alors je ne vois pas pourquoi on modifierait nos plans», a-t-il souligné en terminant.

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment