Sections

Denis Cormier cède la présidence à Hugues Boulanger

Fondation HTAPQ


Publié le 4 avril 2017

Le président sortant Denis Cormier et le nouveau président Hugues Boulanger entourent la bénévole de l’année, Josée Morneau.

©Gracieuseté

À la présidence de la Fondation HTAPQ (Hypertension artérielle pulmonaire Québec) depuis une dizaine d’années, Denis Cormier a décidé de passer le flambeau à Hugues Boulanger. 

L’annonce a été officialisée lors de la dernière assemblée générale annuelle, présentée à Trois-Rivières. La fille de M. Cormier, Isabelle, a été atteinte de la maladie et en est décédée en 2011.

Denis Cormier a fondé l’organisme en 2007. À l’époque, il venait en aide à quatre patients et, au cours de la première année, la Fondation avait recueilli quelque 400 $. Après dix ans, la Fondation HTAPQ a amassé plus de 518 000 $ et elle vient en aide présentement à plus de 150 personnes atteintes de la maladie.

Bien du chemin a été parcouru au fil des ans par cette Fondation qui a vu le jour à Plessisville avant de s’étendre aux quatre coins de la province. Denis Cormier et sa conjointe Huguette ont d’ailleurs eu droit à de nombreux témoignages de reconnaissance lors de la récente assemblée générale annuelle.

S’il quitte la présidence et par le fait même le conseil d’administration, M. Cormier demeurera dans l’entourage de l’organisme à titre de conseiller. Il continuera à effectuer diverses tâches et il assurera, entre autres, la transition avec le nouveau président.

Ce dernier n’est néanmoins pas étranger à la Fondation, bien au contraire. Hugues Boulanger siège au sein du conseil d’administration depuis la fondation. Il a épousé diverses causes au fil des années. On a notamment pu le voir au Marathon de l’espoir.

Bénévole de l’année

La tenue de la dernière assemblée générale annuelle de la Fondation HTAPQ a également été l’occasion de désigner Josée Morneau comme bénévole de l’année.

Atteinte de la maladie, la Drummondvilloise ne ménage pas les efforts pour contribuer à l’essor de la Fondation et ainsi aider le plus de gens possible. Elle a notamment organisé une dégustation de vins et fromages qui ont permis une récolte de 4000 $. Elle livre aussi du fromage au profit de la Fondation, et ce, aussi loin que dans le Bas-Saint-Laurent. Bref, sa contribution est inestimable et les membres du conseil d’administration de la Fondation ont tenu à en faire mention.