Le rêve de Francine Langlois devenu réalité

La Maison des bénévoles et des aînés inaugurée à Victoriaville

Claude Thibodeau claude.thibodeau@tc.tc
Publié le 25 octobre 2016

Ruban coupé, Maison inaugurée. Aux extrémités, Alain St-Pierre et Lionel Fréchette. Au centre, la présidente du Carrefour Diane Fréchette, l'instigatrice du projet, Francine Langlois, et la nouvelle directrice du Carrefour, Isabelle Verville.

©TC Media - Claude Thibodeau

Donateurs, dignitaires, gens d'affaires et partenaires ont répondu à l'invitation pour participer, mardi, à l'inauguration officielle de ce lieu dédié aux bénévoles et aux aînés, mais surtout pour saluer la réalisation de ce rêve que caressait Francine Langlois depuis longtemps, un rêve devenu aujourd'hui réalité.

«Je réalise aujourd'hui un grand rêve que je savais difficile à réaliser. Mais jamais je n'ai pensé qu'il était inaccessible», a confié l'ex-directrice générale Francine Langlois qui vient de boucler une carrière de plus de 30 ans au Carrefour d'entraide bénévole.

Isabelle Verville occupe maintenant le poste. «Merci de patience, de ta collaboration, lui a-t-elle dit. Merci de me léguer un organisme avec une situation financière exemplaire, une bâtisse fraîchement rénovée, des bénévoles engagés et surtout une belle équipe composée de femmes dévouées, professionnelles et performantes qui sauront m'accompagner dans la poursuite du rêve du Carrefour.»

Francine Langlois a brièvement rappelé les étapes qui ont mené à la concrétisation de cette Maison des bénévoles et des aînés qui se veut «une porte ouverte tant aux bénévoles qu'aux aînés». «Notre région avait besoin d'un milieu accessible regroupant sous un même toit les organismes ayant pour mission les aînés et les bénévoles», a-t-elle souligné.

Ce projet de 460 000 $ a pu compter sur un héritage de 65 000 $, sur une contribution fédérale de 50 000 $, sur l'appui de 50 000 $ de la Caisse Desjardins des Bois-Francs qui donne ainsi son nom à une salle dans l'immeuble.

Le Carrefour d'entraide bénévole a aussi contribué pour 25 000 $. Mais il a fallu aussi la mise sur pied d'une campagne de financement pour laquelle Francine Langlois a recruté, comme coprésidents d'honneur, le préfet de la MRC d'Arthabaska et maire de Sainte-Hélène-de-Chester, Lionel Fréchette, et le maire de Saint-Albert, Alain St-Pierre.

«Lionel Fréchette est un homme de cœur, un ami des bénévoles et des aînés. Alain St-Pierre, pour sa part, est notamment un fervent défenseur des bénévoles», a confié Francine Langlois.

L'objectif de 125 000 $ que s'étaient fixé les deux hommes a été largement dépassé. La campagne de financement a permis de récolter 227 205 $.

«Toutes les municipalités ont collaboré», a précisé Lionel Fréchette qui a notamment à cœur les aînés. «Avant nous, ces gens nous ont tracé le chemin. Par leur expérience, ils ont tracé la route pour nous rendre où nous en sommes aujourd'hui. Il était important de leur rendre un lien accessible», a fait valoir le préfet.

Une cause qui a touché aussi en plein cœur le maire Alain St-Pierre. «Le bénévolat est fort important. On l'a compris à Saint-Albert il y a longtemps. Une municipalité sans bénévole est une municipalité sans âme», a-t-il noté, se disant très heureux de son engagement dans la campagne.

Le Carrefour a tenu à souligner, comme l'a exprimé la présidente Diane Fréchette, la contribution de ces deux hommes «inspirants, dynamiques, de cœur et de convictions».

On leur a remis une clé symbolique, comme quoi les portes du Carrefour leur seront toujours ouvertes. «Merci pour tous les efforts déployés permettant d'offrir à la population cette Maison des bénévoles et des aînés. Merci d'avoir largement dépassé votre objectif. Le Carrefour pourra poursuivre sur sa lancée vers le développement de services, toujours vers l'excellence», a souligné Mme Fréchette.

L'inauguration officielle a fait dire  «mission accomplie» à celle qui est atteinte d'un cancer incurable. «Grâce à vous tous, la Maison est maintenant réalité. Longue vie au Carrefour. Pendant ce temps, je vais aller me reposer chez moi. Je vous garderai tous précieusement dans mon cœur», a conclu Francine Langlois.

Les allocutions ont été suivies par le dévoilement de deux plaques témoignant de la contribution des municipalités et des partenaires, de la coupe traditionnelle du ruban pour marquer l'inauguration de la Maison dotée maintenant d'un ascenseur. Une seule porte maintenant pour obtenir les services offerts par le Carrefour d'entraide bénévole, la FADOQ, la Société Alzheimer et l'Association des proches-aidants Arthabaska-Érable.

Puis, l'abbé Jean Michaud a procédé à la bénédiction des lieux, se référant à l'Évangile, faisant valoir qu'il s'agissait d'un projet solide, bâti sur du roc. «Un projet qui va durer grâce à vos convictions», a-t-il dit.

 

 

Isabelle Verville et Francine Langlois entourent les deux coprésidents de la campagne de financement, Alain St-Pierre et Lionel Fréchette, à qui on a remis une clé symbolique.

©TC Media - Claude Thibodeau

Dévoilement de deux plaques

©TC Media - Claude Thibodeau

Plusieurs invités assistaient à l'inauguration.

©TC Media - Claude Thibodeau

Les résultats de la campagne

©TC Media - Claude Thibodeau

L'abbé Jean Michaud a prononcé la bénédiction.

©TC Media - Claude Thibodeau

Le 40, rue Alice, la Maison des bénévoles et des aînés

©TC Media - Claude Thibodeau