Sections

Princeville accentue son virage vert


Publié le 16 juillet 2017

Une quinzaine de bacs trois voies feront leur apparition sur le territoire de Princeville à l’automne ou à l’hiver.

©TC Media - Alex Drouin

D'ici quelques mois, la Ville de Princeville ajoutera 15 bacs trois voies sur son territoire.

En ce moment, on ne compte que deux bacs de ce genre, l'un au Parc multisports et le second à l'aréna. La Ville a reçu une aide financière de 10 000 $ provenant d'Éco Entreprise Québec et a déjà commandé 15 nouveaux bacs qu’elle installera un peu partout sur son territoire, dont certains le long de la piste cyclable, au centre-ville et quelques-uns de plus au Parc multisports.

La Ville déboursera 5000 $ afin de payer la somme manquante puisque chacun des bacs vaut près de 1000 $ et devrait être disponible d'ici quatre ou cinq mois, selon le maire Gilles Fortier.

C'est en 2015 que ce projet a vu le jour alors que sept jeunes de la Maison des jeunes La Fréquence se sont promenés aux quatre coins de la ville en réalisant un rallye photo afin de constater qu'il manquait plusieurs de ces bacs. Bianca Hamel, Alexia-Anne Croteau, Haily Aubé St-Pierre, Élise Croteau, Daëlle Pouliot, Audrey Roy et Philippe Ruel ont été les instigateurs de ce projet.

«On en aurait probablement commandé qu'un ou deux par année [si ça n'avait pas été de ce projet]», a reconnu le maire de la ville, qui était très heureux de voir l'intérêt et la conscientisation des jeunes face à l'environnement. La Fréquence a également réalisé ce projet en partenariat avec le Regroupement des maisons des jeunes du Québec.

Il faut aussi trier

Heureux que la Ville se dote de ces nouveaux bacs, le maire espère que les citoyens sauront faire leur part.

«Il ne suffit pas d'avoir ces bacs, la population doit aussi ramasser ses papiers et faire le tri. Ce n'est pas toujours facile, mais ça vaut la peine de prendre le temps de le faire», a-t-il dit.

Le maire a expliqué que lors de la Foire Bières, Bouffe et Culture de l'an passé, il y avait des personnes de la Maison des jeunes qui étaient sur place afin de s'assurer que les gens fassent le tri adéquatement. «C'est important de ne pas mélanger le recyclage et qu'il ne soit pas contaminé, sinon ça annule tout.»