Sections

Une Dégustation Vegas à Victo pour Leucan


Publié le 11 octobre 2017

Les trois ambassadeurs de la première Dégustation Vegas de Leucan à Victoriaville, Alexandre Mailhot, Mélanie Diamond et Stéphane Fiset

©Photo TC Media - Hélène Ruel

De Leucan, à Victoriaville, on n'entend souvent parler que du Défi têtes rasées. Une autre activité de financement, la Dégustation Vegas, s'organise pour le vendredi 17 novembre à compter de 17 h 30 à la salle Cristal du Complexe Sacré-Coeur.

C'est l'animatrice et sommelière Jessica Harnois, aussi connue pour ses vins BÙ, qui a conçu cette activité à la fois éducative et ludique.

Après avoir enseigné quelques rudiments et techniques sur le vin, la sommelière invite les participants à une dégustation à l'aveugle et leur pose des questions. Les convives misent leurs jetons de poker sur ce qu'ils croient être la bonne réponse.

La dégustation ne vient pas seule puisqu'un repas quatre services est aussi servi.

Mélanie Diamond, Alexandre Mailhot et Stéphane Fiset, tous trois parents d'enfants en bonne santé, sensibles à la mission de Leucan auprès des jeunes atteints de cancer et à ce que cela fait vivre à leur famille, ont accepté d'être les ambassadeurs de la Dégustation Vegas.

L'agent de joueurs Stéphane Fiset était déjà associé à Leucan ayant relevé et présidé le Défi têtes rasées en mai dernier lequel avait amassé une somme record de 51 800 $.

Il parle encore avec émotion de cette expérience où il a vu des mamans et des petites filles sacrifier leurs cheveux pour la cause. Tout ce qui concerne les enfants le touche particulièrement et lorsqu'il s'engage, il ne veut pas qu'y mettre son nom, précise-t-il.

La Trifluvienne Mélanie Diamond a aussi accepté la fonction d'ambassadrice, son travail de représentante pharmaceutique la tenant toute proche du réseau de santé que fréquentent beaucoup de gens hypothéqués par la maladie.

Quant à l'attaché politique du député fédéral Alain Rayes, Alexandre Mailhot, il estime que si s'organisent de nombreuses campagnes de financement dans la communauté victoriavilloise, il y a encore de la place pour une activité «différente, originale et novatrice» pour un organisme, Leucan, que tout le monde connaît.

Il s'attend à ce qu'au moins 150 convives participent à la soirée, ce qui pourrait rapporter une somme de 25 000 $.

Coordonnatrice régionale de Leucan Mauricie-Centre-du-Québec, Annie Brousseau, rappelle que l'organisme offre toute une panoplie de services directs aux familles dont un enfant est atteint de cancer : services d'une travailleuse sociale, de massages à domicile pour soulager l'enfant qui a subi des traitements de chimiothérapie (et pour déstresser les parents le cas échéant), de suivi psychologique, d'aide financière, de fonds de dépannage, d'activités sociales, etc.

L'an dernier, Leucan Mauricie-Centre-du-Québec est intervenu auprès d'une soixantaine de familles. Cette année-là, 55% vivaient au Centre-du-Québec.

Quelque 80% du budget de Leucan est imputé aux services directs aux familles (une proportion de 16,3% est versée en argent) alors que 20% est octroyé à la recherche. Et cela vaut la peine, note Mme Brousseau, le taux de survie des enfants atteints de cancer a largement progressé, étant passé de 15% à 82%.

Les gens voulant acheter des billets pour l'événement du 17 novembre peuvent le faire par le site Web de Leucan Mauricie-Centre-du-Québec (http://bit.ly/2yvt08m).