Luc Berthold toujours fier de représenter les gens du comté

Manon Toupin manon.toupin@tc.tc
Publié le 18 octobre 2016

Luc Berthold a tracé son bilan à la ferme de Normand Bourque.

©TC Media - Manon Toupin

C'est dans le garage de la ferme Normand Bourque à Plessisville que le député fédéral du comté de Mégantic-L'Érable, Luc Berthold, a tracé le bilan de sa dernière année, sa première au sein du Parti conservateur.

Un an, jour pour jour après l'élection de 2015, le député a voulu rendre compte de ces 12 mois qui ont servi, entre autres, à se familiariser avec la Chambre des communes, apprendre le fonctionnement de cette institution et connaître ses collègues québécois et canadiens.

Le député conservateur, qui est le nouveau porte-parole adjoint de l'Opposition officielle en matière de Transports et de Sécurité ferroviaire, a également mis beaucoup d'énergie à connaître les différents dossiers qui préoccupent ses citoyens. «J'ai aimé le travail, mais non le résultat», a-t-il expliqué.

C'est que les différents dossiers qu'il tente de faire avancer ne bougent pas. «Le gouvernement Trudeau ne sait pas où il s'en va. Les investissements ne suivent pas et le déficit va être là», a-t-il déploré.

Parmi ses réalisations, notons la réunion des trois MRC du comté pour la défense de l'accès à Internet haute vitesse sur tout le territoire ainsi qu'une rencontre au CRTC. «Nous savons qu'il y aura un budget Internet de 500 millions $ et avons appris que le programme se dirigera vers les municipalités plutôt que les grandes entreprises. Malheureusement, nous  n'avons pas encore de détails ni de geste concret», ajoute-t-il.

Luc Berthold a également parlé au nom des producteurs laitiers, forestiers et des industries régionales au cours de la dernière année. «Ce gouvernement improvise et il est incapable de tenir ses promesses. Le dossier du lait diafiltré n'est toujours pas réglé, les producteurs de bois attendent toujours une entente avec les États-Unis dans le dossier du bois d'œuvre et les régions attendent désespérément des gestes concrets en faveur du développement économique», dénonce-t-il.

Il a pris du temps, au cours de l'année également, pour faire le tour des municipalités et rencontrer la majorité des maires. Le député va continuer de défendre ces dossiers qui sont chers aux yeux de la population du comté, dont l'accès à Internet et la situation des producteurs laitiers et forestiers. «J'entends aussi collaborer avec les organismes de développement économique pour travailler à pallier le problème de pénurie de main-d'œuvre de nos entreprises.»

M. Berthold estime que le gouvernement en place a beaucoup d'idées, mais aucun plan pour les réaliser. «C'est une grande improvisation. Le gouvernement n'était pas prêt à prendre des décisions. Il consulte, mais ne propose rien», déplore-t-il.

Parmi les autres dossiers qu'il continuera de porter, on retrouve celui de la voie de contournement de Lac-Mégantic tout comme l'expansion du réseau de gaz naturel dans la MRC des Appalaches.

«J'invite la population à me faire part de ses commentaires sur ma page Facebook, un moyen simple et efficace pour échanger et me permettre de rester connecté avec les gens qui m'ont élu pour les représenter à Ottawa. Je leur suis très reconnaissant et je vais continuer à travailler fort pour Mégantic-L'Érable.