Sections

Une Balade pour voir et goûter ce qui «pousse et s'élève» ici


Publié le 7 septembre 2017

Le président de la Balade gourmande, Pierre James, la directrice générale Sandra Vigneux et la productrice Solange Thibodeau de la ferme L'Idéel qui figure pour la première fois sur la carte.

©Photo TC Media - Hélène Ruel

Se multiplieront bientôt, «comme des petits pains chauds», ces affichettes bleues signalant la route de la 18e Balade gourmande, le plus grand marché à ciel ouvert au Québec comme on aime à le présenter.

Bien avant la conférence de presse de jeudi matin, les adeptes de l'événement avaient probablement mis la main sur le dépliant offrant tous les détails de la Balade qui se déploiera les 30 septembre, 1er, 7 et 8 octobre.

La carte présente les cinq circuits agroalimentaires que l'on peut emprunter, les 38 producteurs, les sept marchés (dont celui du pavillon du mont Arthabaska, la dizaine d'attraits à visiter au passage et les six forfaits hébergement.

La «multiferme» L'Idéel de Sainte-Hélène-de-Chester s'ajoute à la carte 2017, là où, au printemps dernier, Solange Thibodeau annonçait que l'entreprise s'offrait comme plateforme collaborative pour stimuler la relève (http://bit.ly/2oP9guH). L'Idéel offre beaucoup à voir… et à goûter, élevant porcs, lapins, volailles et cultivant toute une diversité de fruits et de légumes, notamment sous des tunnels géants.

La directrice générale de la Balade, Sandra Vigneux invite gens de la région et visiteurs à laisser parler leur estomac, ce que fera, il l'a promis, le maire de Victoriaville André Bellavance. Il s'extasie de l'envergure qu'a prise la Balade, de l'engouement des gens d'ici et d'ailleurs (40% proviennent de l'extérieur des MRC d'Arthabaska et de L'Érable) curieux de savoir «comment ça pousse ou ça s'élève». Il a ajouté que la Balade faisait rayonner une des forces de la région, son secteur agroalimentaire, générant des ventes dépassant le million de dollars $. «On n'y va pas que pour scèner», a-t-il dit.

Le président de la Balade, Pierre James a dévoilé les objectifs de la 18e Balade, espérant dépasser les résultats de l'an dernier, visant les 28 000 visiteurs (27 700 l'an dernier) et les 210 000 visites/personnes (207 000 en 2016).

Il a invité les visiteurs à se procurer la carte Avantages (http://baladegourmande.ca/achat-en-ligne) qui procure des rabais sur le prix de vente de certains produits, la possibilité de participer à des tirages. S'ajoute le nouvel avantage de participer au concours Ciel & Terroir, une balade en hélicoptère pour deux personnes. M. James a souligné que la carte Avantages génère de nécessaires revenus autonomes pour l'organisation de la Balade

Cette année et pour trois ans, avec la collaboration de la Société d'aide à collectivité Arthabaska-Érable et une conseillère spécialisée, les producteurs-transformateurs pourront obtenir de l'aide afin de bonifier leur mise en marché. Chaque année, cinq producteurs pourraient se prévaloir de ce service.

La directrice générale Sandra Vigneux en compagnie de l'animatrice Dorothée Lessard qui ira à la rencontre de producteurs le 30 septembre.
Photo TC Media - Hélène Ruel

Autre nouveauté, l'épicurienne animatrice de l'émission Saveur et plaisirs d'ici (Cogeco câble) Dorothée Lessard ira à la rencontre de producteurs du circuit orange le 30 septembre, y réalisant des capsules d'information diffusées sur le compte FB de la Balade. Il s'agira d'une autre façon de mettre en lumière ces «perles» de l'agroalimentaire, comme les a désignées Kim Lafond de la direction régionale du ministère de l'Agriculture.

Mme Vigneux a invité les visiteurs à la prudence en circulant dans les rangs, à suivre le sens des panneaux de signalisation. Il serait trop onéreux de baliser des deux côtés de la route, chacun des cinq circuits offrant son sens et son itinéraire.

À compter du 26 septembre, la Balade s'annonce par une publicité diffusée à l'écran de Radio-Canada.