Sections

Paroisse de Plessisville : des arbres centenaires condamnés ?


Publié le 11 août 2017

Des citoyens craignent que des érables centenaires soient coupés dans le cadre des travaux de réfection du Rang 10 dans la Paroisse de Plessisville.

©Photo tirée de Facebook

Des citoyens s'inquiètent des arbres centenaires qui pourraient être condamnés lors des travaux de réfection qui seront réalisés dans le Rang 10, à partir de la route 165 jusque chez Semican, dans la Paroisse de Plessisville.

«La façon de procéder pourrait sûrement être modifiée afin de sauver ces arbres centenaires, mais la Municipalité ne semble pas trop intéressée à faire les démarches nécessaires pour éviter ce carnage», écrit Éric Véraquin sur sa page Facebook.

M. Véraquin invite d'ailleurs les citoyens à faire part de leur mécontentement à leur Municipalité, et ce, même si le contrat pour les travaux a déjà été accordé. Le principal intéressé signale qu'au-delà de 27 érables seraient ainsi coupés dans ce secteur.

Réaction du maire

Le maire de la Paroisse de Plessisville, Alain Dubois, rétorque d'abord que parler de carnage serait démesuré. «Il y a 142 érables au total dans le Rang 10. Nous n'en avons pas enlevé lors de la première phase des travaux de réfection et il y en a 20 qui sont visés pour cette deuxième phase», explique-t-il.

M. Dubois souligne que les érables en question sont dans l'emprise de la municipalité. «Nous ne souhaitons pas les enlever, mais on ne peut pas compromettre les fondations de la route pour les érables. Si on peut les sauver, ce sera tant mieux», mentionne-t-il.

«Il faut refaire des structures bien égouttées capables de supporter le trafic et la charge. Ça fait 40 ans qu'elles n'ont pas été refaites. Nous verrons lors des travaux d'excavation si nous devons créer un fossé ou un drain de rive. Dans le premier scénario, nous devrons couper certains arbres si ceux-ci sont dans l'emprise alors que dans le second nous ne savons pas s'ils pourront survivre. Ce n'est vraiment pas de la mauvaise volonté de notre part», ajoute-t-il tout en précisant qu'il y a des normes à respecter.

C'est la firme Sintra qui a obtenu le contrat pour les travaux de réfection du Rang 10 pour un montant de 1,6 million $. Ceux-ci devraient s'échelonner sur une période de six semaines.