Sections

Gastro dans les centres d'hébergement : des framboises en cause


Publié le 29 juin 2017

Les framboises surgelées en provenance de Chine font l'objet d'avis tant de la part du ministère de l'Agriculture que de l'Agence canadienne.

©Photo depositphoto

Ce serait des framboises surgelées en provenance de Chine, fruits déposés tels quels sur des gâteaux, qui auraient provoqué les deux épisodes de gastro ayant affligé des résidents des six centres d'hébergement publics des MRC d'Arthabaska et de L'Érable en mars et en mai.

C'est la conclusion à laquelle en arrive le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec, rapporte l'agent d'information Guillaume Cliche.

Ces framboises surgelées font d'ailleurs l'objet de deux avis de ne pas les consommer, tant du côté de Québec que de l'Agence canadienne des aliments.

Dans les centres d'hébergement, on a cuisiné des gâteaux en y déposant ces fruits crus comme garniture. Or, les framboises qu'on a utilisées en mars et en juin étaient contaminées par Norovirus, on vient de l'apprendre.

Ce sont des enquêtes épidémiologiques qui ont permis de déterminer la cause de ces deux épisodes de gastro. Lors du premier, en mars, plus d'une centaine de résidents ont été affligés. Plusieurs des analyses démontraient que beaucoup de cas étaient imputables à la transmission du Norovirus.

Et c'est à l'issue du second épisode ayant affecté une soixantaine de résidents qu'on a enfin pu mettre le doigt sur la source du virus, le gâteau remis au menu de juin étant suspecté comme vecteur.

La «bonne nouvelle», c'est qu'aucune des pratiques dans les centres d'hébergement n'a été remise en cause par les autorités sanitaires, dit encore le porte-parole du CIUSSS.