Sections

Un Bonjour printemps record malgré la température

Publié le 19 mai 2017

Bonjour printemps

©Marika Allaire

Malgré les caprices de Dame Nature, Bonjour printemps a enregistré un record de participation le week-end dernier, accueillant plus de 4 000 coureurs et cyclistes.

Ces résultats historiques sont entre autres attribuables à la participation des jeunes aux épreuves sur 500 m, 1 km et 2 km. La course des princesses a également été plus courue que jamais, témoignant de l’engouement pour ce type d’activité ludique où la compétition n’a tout simplement pas sa place.  Ils ont été plus nombreux que jamais à prendre la ligne de départ le sourire aux lèvres.

« Les jeunes ont pris le Bonjour printemps d’assaut cette année et nous sommes pas mal contents. C’était beau de voir tous ces gens réunis afin de bouger, fraterniser et surpasser leurs limites. La course des princesses a encore été un gros WOW! Il s’agit d’une innovation qui est là pour rester, ça ne fait aucun doute », affirme la directrice des communications, des ventes et du marketing du Grand Défi, Mona Gauthier.

Sur le plan des résultats individuels, notons que Jessi Lacourse a pris le premier rang du 5 km chez les femmes avec un chrono de 17 :27. Chez les hommes, Vincent Hoa Mai a croisé le fil au premier rang avec un temps de 15 :35. Sur 10 km, c’est Anne-Marie Comeau qui a été la dame la plus rapide terminant le parcours en 35 :45. Yves Sikubwabo est l’homme qui a le mieux fait sur cette distance arrêtant le cadran à 31 :08. Finalement, Maryse Nault est arrivée première parmi les demi-marathoniennes avec un temps de 1 :28 :53 et Dany Racine est celui qui a fait le mieux chez les hommes avec un chrono de 1 :10 :18.

Le phénomène Mile last to go

Cette année, les femmes étaient invitées au Mile last to go et l’expérience fut plus que concluante. Plusieurs centaines de personnes se sont massées au tour de la piste d’athlétisme du Cégep de Victoriaville pour cette compétition de 1 600 mètres, au cours de laquelle un participant est éliminé à tous les 400 mètres.

« Il y avait du monde, c’était impressionnant. On a eu droit à des athlètes de grande qualité et à tout un spectacle. », ajoute Mme Gauthier.

C’est Annie Leblanc, vice-championne canadienne senior 2016 au 800m et graduée de la prestigieuse Université d’Oregon, qui a remporté le Mile last to go chez les femmes devant Karine Belleau-Béliveau et Catherine Gagné, auteure de la 10e performance de l’histoire sur 1 000 m en salle.

Du côté masculin, Jean-Samuel Lapointe a défendu avec brio son titre de champion du Mile last to go 2016 devant Marc-André Raiche et Clément Hély.