Sections

Des géants dans l'arène de Warwick... en exclusivité au Canada


Publié le 17 mai 2017

De gauche à droite, le maire Diego Scalzo, Mike Saunders, les frères Yan et Jean Boissonneault, Alain François et Pascal René des concessionnaires Méthot et Dubois, nouveaux partenaires pour transporter les athlètes.

©Photo TC Media - Hélène Ruel

Arnold Schwarzenegger n'y sera pas. Mais le public ne devrait pas bouder le 13e Festival des hommes forts de Warwick qui, d'année en année, prend de l'envergure. Le Festival a acquis le droit d'afficher le célèbre visage du célèbre homme fort puisqu'il sera le théâtre du Arnold Strongman World Pro Series, la plus importante compétition au Canada.

Tant que les frères Jean et Yan Boissonneault, instigateurs du Festival, le voudront, ils pourront conserver l'exclusivité de la présentation de cette compétition du circuit, a expliqué Mike Saunders, un fidèle collaborateur à l'organisation.

Le maire Diego Scalzo a plaisanté en disant que Warwick était prête à adopter un règlement pour contrer les éventuelles tentatives de prospecteurs montréalais souhaitant s'emparer de l'événement.

Mike Saunders a expliqué que la compétition à Warwick présentera, en 10 épreuves (plutôt que 8 comme l'an dernier) la crème de ces athlètes en provenance des quatre coins de la planète.

Il dit que la seule présence – confirmée le matin de la conférence de presse – d'Hafþór Júlíus Björnsson, un géant islandais de 6 pieds 9 pouces et de 425 livres, qui incarne, par ailleurs, le personnage dit La Montagne dans la série Game of Thrones vaut le déplacement.

Il a décrit en taille, en poids et en performances les athlètes qui s'affronteront les samedi et dimanche 8 et 9 juillet dans des épreuves comme la tire de camion, les marches de l'enfer, la levée de l'automobile, etc. Jean-François Caron, le gagnant de l'an dernier, sera de retour. Il a dit (par vidéoconférence) qu'il aurait du mal, cette année, à défendre son titre tellement il aurait à se frotter à l'élite mondiale.

Les Canadiens Jimmy Paquet et Karl Hjelholt participeront aussi au Festival, de même que Mikhail Shivlyako (Russie), Matjaz Belsak (Slovénie), Rauno Heinia (Estonie), Martins Lucis (États-Unis), Krzysztof Radzikowski (Pologne) et Dimitar Savatinov (Bulgarie).

La compétition warwickoise devient l'une des sept tenues à travers le monde offrant au lauréat le droit de participer à la finale du Championnat du monde de l'Arnold Classic qui se tient toujours en mars à Columbus en Ohio. M. Saunders a souligné que chaque année, le «tableau s'efface» et que même le gagnant mondial doit passer par l'épreuve d'une des qualifications avant de pouvoir participer à l'annuel Arnold Classic.

Les frères Boissonneault promettent un 13e rendez-vous inoubliable au «festival le plus musclé de l'été».

De la musique et de l'humour

Fidèle à ses habitudes, le Festival des hommes forts offre par ailleurs toute une programmation de spectacles dont on trouvera la liste exhaustive sur le site www.festivalhommesforts.com.

Un homme fort de la musique, Alain François, offrira deux prestations de son nouveau spectacle «La fête».

La musique country fait chanter et danser les festivaliers pendant toute la fin de semaine. Se succéderont sur la scène les Cayouche, Marc Dupré, Jean-François Mercier et Kaïn. Un hommage à la mémoire de Bob Bissonnette sera présenté le jeudi 6 juillet alors que 21 Gun Salute offrira son hommage à AC/DC.